L'économie et la société à l'ère du numériqueÉdition 2019

Cet ouvrage inédit rassemble les données de la statistique publique rendant compte des transformations de l’économie et de la société par le numérique.

Insee Références
Paru le : Paru le 04/11/2019
L'économie et la société à l'ère du numérique - novembre 2019
Consulter
Sommaire

Innovation dans les secteurs des TCSI

Insee Références

Paru le : 04/11/2019

Entre 2014 et 2016, 73 % des sociétés des secteurs des technologies, contenus et supports de l’information (TCSI) ont innové, contre 51 % pour l’ensemble des sociétés actives de 10 salariés ou plus, implantées en France, des secteurs principalement marchands non agricoles (enquête communautaire sur l’innovation CIS 2016). C’est quasiment autant qu’entre 2012 et 2014. Quel que soit le type d’innovation et la taille des sociétés, la part des sociétés innovantes est plus importante dans les secteurs des TCSI (figure 1).

Figure 1Sociétés innovantes selon le type d’innovation, la taille et l'appartenance aux secteurs des TCSI entre 2014 et 2016

en %
Sociétés innovantes selon le type d’innovation, la taille et l'appartenance aux secteurs des TCSI entre 2014 et 2016 (en %) - Lecture : entre 2014 et 2016, 51 % des sociétés étaient innovantes au sens large, 20 % étaient innovantes en produits et 24 % en procédés.
Tous types d’innovation Innovation technologique Innovation non technologique
Ensemble Produits Procédés Ensemble Organisation Marketing
De 10 à 49 salariés 48 30 17 22 40 32 25
dont secteurs des TCSI 70 59 48 40 58 46 42
De 50 à 249 salariés 63 46 30 32 52 44 33
dont secteurs des TCSI 81 72 57 43 64 59 36
250 salariés ou plus 76 63 48 47 65 56 45
dont secteurs des TCSI 89 83 75 61 72 63 54
Ensemble 51 33 20 24 42 34 27
dont secteurs des TCSI 73 62 51 42 59 49 41
  • Note : les sociétés des TCSI représentent 5,5 % des sociétés faisant partie du champ de l’enquête communautaire sur l’innovation CIS 2016. Une même société peut cumuler plusieurs innovations et plusieurs types d'innovation.
  • Lecture : entre 2014 et 2016, 51 % des sociétés étaient innovantes au sens large, 20 % étaient innovantes en produits et 24 % en procédés.
  • Champ : sociétés actives de 10 salariés ou plus, implantées en France, des secteurs principalement marchands non agricoles (à l’exception des activités vétérinaires et des activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises).
  • Source : Insee, enquête communautaire sur l'innovation (CIS) 2016.

Pour tous les types d’innovation, cette part augmente avec la taille des sociétés : l’écart est de 28 points entre celles de 10 à 49 salariés et celles de 250 salariés ou plus, mais est moins marqué dans les secteurs des TCSI (19 points). Les sociétés des secteurs des TCSI sont un peu plus nombreuses à introduire des innovations technologiques (62 %) que non technologiques (59 %). C’est l’inverse pour l’ensemble des sociétés : 33 % introduisent des innovations technologiques et 42 % des innovations non technologiques. Directement liées à la production, les innovations technologiques constituent le cœur de l’innovation. Ainsi, la part de sociétés technologiquement innovantes est près de deux fois supérieure dans les secteurs des TCSI à celle de l’ensemble des sociétés.

Dans les secteurs des TCSI, 51 % des sociétés ont introduit un nouveau produit (bien ou service) et pour 77 % d’entre elles, ce produit était nouveau pour au moins un de leurs marchés. La part de sociétés proposant des produits nouveaux pour les marchés français, européen ou mondial est plus élevée dans les secteurs des TCSI. En revanche, elle est plus faible lorsqu’il s’agit de produits nouveaux uniquement pour la société (69 % contre 75 % pour l’ensemble des sociétés) (figure 2).

Figure 2Sociétés innovantes en produits proposant des produits nouveaux entre 2014 et 2016

en %
Sociétés innovantes en produits proposant des produits nouveaux entre 2014 et 2016 (en %) - Lecture : entre 2014 et 2016, parmi les sociétés innovantes en produits des TCSI, 69 % des sociétés ont proposé au moins un produit qui était nouveau uniquement pour leur société.
Secteurs des TCSI Ensemble des sociétés
Uniquement pour la société 69 75
Pour le marché français 59 45
Pour le marché européen 35 25
Pour le marché mondial 25 17
  • Note : les innovations en produits comprennent les innovations en biens ou en services. Une société peut avoir plusieurs innovations de biens et de services.
  • Lecture : entre 2014 et 2016, parmi les sociétés innovantes en produits des TCSI, 69 % des sociétés ont proposé au moins un produit qui était nouveau uniquement pour leur société.
  • Champ : sociétés actives de 10 salariés ou plus, implantées en France, des secteurs principalement marchands non agricoles (à l’exception des activités vétérinaires et des activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises) ayant innové en produits entre 2014 et 2016.
  • Source : Insee, enquête communautaire sur l'innovation (CIS) 2016.

Figure 2Sociétés innovantes en produits proposant des produits nouveaux entre 2014 et 2016

  • Note : les innovations en produits comprennent les innovations en biens ou en services. Une société peut avoir plusieurs innovations de biens et de services.
  • Lecture : entre 2014 et 2016, parmi les sociétés innovantes en produits des TCSI, 69 % des sociétés ont proposé au moins un produit qui était nouveau uniquement pour leur société.
  • Champ : sociétés actives de 10 salariés ou plus, implantées en France, des secteurs principalement marchands non agricoles (à l’exception des activités vétérinaires et des activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises) ayant innové en produits entre 2014 et 2016.
  • Source : Insee, enquête communautaire sur l'innovation (CIS) 2016.

Pour leurs activités d’innovation, 39 % des sociétés des secteurs des TCSI coopèrent avec d’autres entreprises ou organismes (contre 29 % pour l’ensemble des secteurs). Parmi elles, 70 % coopèrent avec des partenaires régionaux et 76 % avec des partenaires français situés dans d’autres régions (figure 3). Elles privilégient donc des partenaires géographiquement proches. Toutefois, la coopération avec des partenaires à l’étranger augmente. Entre 2014 et 2016, 44 % des sociétés des secteurs des TCSI qui coopèrent pour leurs activités d’innovation le font avec des partenaires d’autres pays d’Europe, 23 % avec des partenaires aux États-Unis, 9 % avec des partenaires en Chine ou en Inde et 17 % avec des partenaires d’autres pays, contre respectivement 35 %, 16 %, 8 % et 12 % entre 2012 et 2014.

Figure 3Localisation des partenaires des sociétés innovantes pour leurs activités d'innovation entre 2014 et 2016

en %
Localisation des partenaires des sociétés innovantes pour leurs activités d'innovation entre 2014 et 2016 (en %) - Lecture : entre 2014 et 2016, 70 % des sociétés innovantes et coopérantes des TCSI ont coopéré pour leurs activités d'innovation avec un partenaire régional.
Secteurs des TCSI Ensemble des sociétés
Même région 70 74
Autres régions françaises 76 78
Autres pays européens 44 39
États-Unis 23 15
Chine ou Inde 9 9
Autres pays 17 12
  • Lecture : entre 2014 et 2016, 70 % des sociétés innovantes et coopérantes des TCSI ont coopéré pour leurs activités d'innovation avec un partenaire régional.
  • Champ : sociétés actives de 10 salariés ou plus, implantées en France, des secteurs principalement marchands non agricoles (à l’exception des activités vétérinaires et des activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises) ayant innové (tous types d’innovation) et coopéré entre 2014 et 2016.
  • Source : Insee, enquête communautaire sur l'innovation (CIS) 2016.

Figure 3Localisation des partenaires des sociétés innovantes pour leurs activités d'innovation entre 2014 et 2016

  • Lecture : entre 2014 et 2016, 70 % des sociétés innovantes et coopérantes des TCSI ont coopéré pour leurs activités d'innovation avec un partenaire régional.
  • Champ : sociétés actives de 10 salariés ou plus, implantées en France, des secteurs principalement marchands non agricoles (à l’exception des activités vétérinaires et des activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises) ayant innové (tous types d’innovation) et coopéré entre 2014 et 2016.
  • Source : Insee, enquête communautaire sur l'innovation (CIS) 2016.

Le manque de moyens financiers, de personnel qualifié et des coûts trop importants sont les principaux freins auxquels sont confrontées les sociétés innovantes des secteurs des TCSI dans leurs activités d’innovation. Entre 2014 et 2016, 30 % d’entre elles considèrent le manque de moyens financiers internes comme un frein important, contre 23 % pour l’ensemble des sociétés (figure 4). Cependant, par rapport à l’ensemble des secteurs, elles sont deux fois moins freinées par une absence de demande pour des innovations, une concurrence trop forte sur leur marché et un manque d’informations sur les technologies.

Figure 4Facteurs freinant l'innovation des sociétés innovantes entre 2014 et 2016

en %
Facteurs freinant l'innovation des sociétés innovantes entre 2014 et 2016 (en %) - Lecture : entre 2014 et 2016, 30 % des sociétés innovantes des secteurs des TCSI ont considéré le manque de moyens financiers internes comme un frein important dans leurs activités d'innovation.
Secteurs des TCSI Ensemble des sociétés
Manque de moyens financiers internes 30 23
Coûts de l'innovation trop importants 18 18
Manque de personnel qualifié 16 15
Manque de moyens financiers externes 13 12
Incertitude de la demande 11 12
Marché dominé par les entreprises établies 9 10
Aucune nécessité d'innover car absence de demande pour des innovations 6 12
Trop de concurrence sur votre marché 6 12
Difficultés à trouver des partenaires de coopération pour l'innovation 5 6
Aucune nécessité d'innover en raison d'innovations précédentes 4 6
Manque d'informations sur les marchés 3 5
Manque d'informations sur les technologies 3 6
  • Lecture : entre 2014 et 2016, 30 % des sociétés innovantes des secteurs des TCSI ont considéré le manque de moyens financiers internes comme un frein important dans leurs activités d'innovation.
  • Champ : sociétés actives de 10 salariés ou plus, implantées en France, des secteurs principalement marchands non agricoles (à l’exception des activités vétérinaires et des activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises) ayant innové (tous types d’innovation) entre 2014 et 2016.
  • Source : Insee, enquête communautaire sur l'innovation (CIS) 2016.

Figure 4Facteurs freinant l'innovation des sociétés innovantes entre 2014 et 2016

  • Lecture : entre 2014 et 2016, 30 % des sociétés innovantes des secteurs des TCSI ont considéré le manque de moyens financiers internes comme un frein important dans leurs activités d'innovation.
  • Champ : sociétés actives de 10 salariés ou plus, implantées en France, des secteurs principalement marchands non agricoles (à l’exception des activités vétérinaires et des activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises) ayant innové (tous types d’innovation) entre 2014 et 2016.
  • Source : Insee, enquête communautaire sur l'innovation (CIS) 2016.

Définitions


Technologies, contenus et supports de l’information (TCSI) : elles désignent les activités économiques correspondant aux codes de la nomenclature d’activités française (NAF) suivants et les produits associés : fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques (26), commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication (46.5), édition – livres, périodiques, logiciels(58), production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision : enregistrement sonore et édition musicale (59), programmation et diffusion – radio, télévision (60), télécommunications (61), programmation, conseil et autres activités informatiques (62), services d’information dont traitement de données, hébergement et portails internet (63). Ce champ correspond approximativement aux « technologies de l’information et de la communication » (TIC) et aux « contenus et supports » définis par l’OCDE.


Innovation (au sens large) : elle se décompose en innovation technologique et innovation non technologique, une société pouvant combiner plusieurs catégories d’innovation.


L’innovation technologique correspond à l’innovation en produits (biens ou prestation de services) ou en procédés, ou à des activités d’innovation dans ces domaines, que celles-ci aient conduit ou non à une innovation.


L’innovation non technologique correspond à l’innovation en organisation (méthodes d’organisation du travail, prise de décisions, etc.) ou en marketing (modification de l’apparence ou du mode de vente des produits, etc.).


Les activités d’innovation n’aboutissent pas nécessairement à une innovation. Elles incluent l’acquisition de machines, d’équipements, de logiciels, de licences et les travaux d’ingénierie et de recherche-développement dès lors qu’ils sont entrepris pour développer ou mettre en œuvre une innovation en produits ou procédés.


Enquête communautaire sur l’innovation (CIS 2016) : cette enquête est menée dans l’ensemble des pays de l’Union européenne et prend appui sur des définitions harmonisées au niveau international (manuel d’Oslo de l’OCDE). Elle permet notamment de décrire le processus d’innovation au sein des entreprises, d’en mesurer le poids économique, d’évaluer ses effets et d’apprécier ses mécanismes (coopérations, moyens, freins, etc.). Portant sur les années 2014-2016, l’enquête CIS 2016 couvre le champ des sociétés (ou entreprises individuelles) actives de 10 salariés ou plus implantées en France (métropole et DOM), des secteurs principalement marchands non agricoles (sections B à N de la nomenclature NAF rév. 2), à l’exception des activités vétérinaires et des activités administratives et autres activités de soutien aux entreprises (divisions 75 et 82). Le champ sectoriel est constant entre les enquêtes CIS2016 et CIS2014. À partir de 2018, l’enquête CIS, renommée Capacité à innover et stratégie, s’appuie sur la refonte du manuel d’Oslo (4e édition). Les objectifs historiques sont élargis aux entreprises non innovantes, les concepts d’innovation sont modifiés et l’enquête intègre de nouvelles questions, notamment sur le recours à la cocréation et sur les stratégies mises en œuvre.

Champ

Technologies, contenus et supports de l’information (TCSI) 

Elles désignent les activités économiques correspondant aux codes de la nomenclature d’activités française (NAF) suivants et les produits associés : fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques (26), commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication (46.5), édition – livres, périodiques, logiciels (58), production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision : enregistrement sonore et édition musicale (59), programmation et diffusion – radio, télévision (60), télécommunications (61), programmation, conseil et autres activités informatiques (62), services d’information dont traitement de données, hébergement et portails internet (63). Ce champ correspond approximativement aux « technologies de l’information et de la communication » (TIC) et aux « contenus et supports » définis par l’OCDE.

Faute de données disponibles dans la comptabilité nationale et les estimations d’emploi, il exclut la réparation d’ordinateurs et d’équipements de communication (95.1). À l’inverse, il inclut des technologies connexes aux TIC : la fabrication d’instruments et d’appareils de mesure, d’essai et de navigation, l’horlogerie (26.5), la fabrication d’équipements d’irradiation médicale, d’équipements médicaux et électro-thérapeutiques (26.6), ainsi que la fabrication de matériels optiques et photographiques (26.7). Pour l’analyse en valeur ajoutée dans la fiche 3.5, le secteur du commerce de gros d’équipement de l’information et de la communication (46.5) est ajouté à partir des données du compte du commerce aux données des autres branches des TCSI, la donnée par branche étant indisponible à ce niveau de détail de la NAF en comptabilité nationale. De même, pour des raisons de comparabilité internationale, les activités de commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication (46.5) ne sont pas prises en compte dans la fiche 5.3.

Ce champ n’identifie pas l’ensemble de l’économie numérique. Conformément à leur objectif de décrire des activités, indépendamment de leur mode d’exercice, les nomenclatures statistiques disponibles agrègent les activités économiques sans tenir compte de leur degré de numérisation. En particulier, elles ne permettent pas d’isoler le commerce électronique et les plateformes sur Internet.

Pour en savoir plus

« L’innovation dans les entreprises en 2016 », Insee Résultats, septembre 2018.

« La moitié des sociétés procèdent à des innovations », Insee Première n° 1709, septembre 2018.

« L’information-communication et l’industrie sont les secteurs les plus innovants entre 2012 et 2014 », Insee Première n° 1635, février 2017.

Définitions

Pour en savoir plus