L'économie et la société à l'ère du numériqueÉdition 2019

Cet ouvrage inédit rassemble les données de la statistique publique rendant compte des transformations de l’économie et de la société par le numérique.

Insee Références
Paru le : Paru le 04/11/2019
L'économie et la société à l'ère du numérique - novembre 2019
Consulter
Sommaire

Activité économique des entreprises des TCSI

Insee Références

Paru le : 04/11/2019

En 2017, les secteurs des technologies, contenus et supports de l’information (TCSI) comptent 135 000 entreprises, soit 4 % de l’ensemble des entreprises hors secteurs agricole, financier et d’assurance. 94 % d’entre elles sont des microentreprises (96 % dans l’ensemble de l’économie hors secteurs agricole et financier). La part des grandes entreprises (GE) et des entreprises de taille intermédiaire (ETI) est très faible (moins de 1 %), comme dans l’ensemble de l’économie hors secteurs agricole et financier.

Le chiffre d’affaires des entreprises des secteurs des TCSI est de 267 milliards d’euros en 2017, soit 7 % du chiffre d’affaires de l’ensemble de l’économie hors secteurs agricole, financier et d’assurance (figure 1). Les services d’information et de communication réalisent 72 % du chiffre d’affaires des TCSI (dont 21 % pour les télécommunications et 27 % pour la programmation, le conseil et les autres activités informatiques). Le commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication représente 17 % du chiffre d’affaires et la fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques 11 % (figure 2).

Figure 1 - Chiffre d’affaires des unités légales appartenant aux secteurs des TCSI et des unités légales appartenant à des entreprises des secteurs des TCSI en 2017

en milliards d’euros
Figure 1 - Chiffre d’affaires des unités légales appartenant aux secteurs des TCSI et des unités légales appartenant à des entreprises des secteurs des TCSI en 2017 (en milliards d’euros)
Activité des unités légales
Secteurs des TCSI Autres Total
Activité des entreprises
Secteurs des TCSI 236 31 267
Autres 25
Total 261
  • ... : résultat non disponible.
  • Note : les chiffres d’affaires figurant dans le tableau sont des chiffres d’affaires consolidés. Leur répartition a fait l’objet d’une estimation.
  • Champ : France hors Mayotte, unités légales et entreprises des secteurs des TCSI.
  • Source : Insee, Ésane, Lifi, estimations DSE.

Figure 1 - Chiffre d’affaires des unités légales appartenant aux secteurs des TCSI et des unités légales appartenant à des entreprises des secteurs des TCSI en 2017

  • Md€ : milliards d'euros.
  • Note : les chiffres d’affaires figurant dans le tableau sont des chiffres d’affaires consolidés. Leur répartition a fait l’objet d’une estimation.
  • Champ : France hors Mayotte, unités légales et entreprises des secteurs des TCSI.
  • Source : Insee, Ésane, Lifi, estimations DSE.

Figure 2 - Composition du chiffre d'affaires des entreprises des secteurs des TCSI en 2017

en milliards d’euros
Figure 2 - Composition du chiffre d'affaires des entreprises des secteurs des TCSI en 2017 (en milliards d’euros)
Composition du chiffre d'affaires des entreprises des secteurs des TCSI en 2017
Services d’information 6,9
Production films cinéma vidéo et programme TV ; enregistrement sonore et édition musicale 11,5
Programmation et diffusion 16,4
Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques 28,9
Édition 31,3
Commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication 44,8
Télécommunications 55,3
Programmation, conseil et autres activités informatiques 71,6
  • Champ : France hors Mayotte, entreprises des secteurs des TCSI.
  • Source : Insee, Ésane.

Figure 2 - Composition du chiffre d'affaires des entreprises des secteurs des TCSI en 2017

  • Champ : France hors Mayotte, entreprises des secteurs des TCSI.
  • Source : Insee, Ésane.

Les GE et les ETI réalisent 76 % du chiffre d’affaires des secteurs des TCSI (39 % pour les GE et 37 % pour les ETI), soit une part plus élevée que dans l’ensemble de l’économie hors secteurs agricole, financier et d’assurance (63 %) (figure 3). À l’opposé, les microentreprises n’assurent qu’une faible part de l’activité (6 % du chiffre d’affaires contre 14 % dans l’ensemble de l’économie). Les GE des secteurs des TCSI réalisent 44 % de leur chiffre d’affaires dans les télécommunications et 28 % de celui-ci dans la programmation, le conseil et les autres activités informatiques.

Figure 3 - Répartition du chiffre d'affaires des entreprises des secteurs des TCSI en 2017 selon la catégorie d'entreprise

en %
Figure 3 - Répartition du chiffre d'affaires des entreprises des secteurs des TCSI en 2017 selon la catégorie d'entreprise (en %)
Grandes entreprises ETI PME Microentreprises
Ensemble 39,0 36,5 18,1 6,4
Services d information 0,0 44,3 42,9 12,8
Programmation, conseil et autres activités informatiques 40,9 27,2 21,2 10,7
Télécommunications 82,3 12,1 4,5 1,1
Programmation et diffusion 86,4 11,0 2,2 0,4
Production films cinéma vidéo et programme TV ; enregistrement sonore et édition musicale 0,0 42,0 35,4 22,7
Édition 22,3 46,4 24,9 6,4
Commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication 0,0 71,7 22,5 5,8
Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques 28,3 51,6 18,3 1,8
  • Champ : France hors Mayotte, entreprises des secteurs des TCSI.
  • Source : Insee, Ésane, Lifi.

Figure 3 - Répartition du chiffre d'affaires des entreprises des secteurs des TCSI en 2017 selon la catégorie d'entreprise

  • Champ : France hors Mayotte, entreprises des secteurs des TCSI.
  • Source : Insee, Ésane, Lifi.

Les entreprises appartenant à des firmes multinationales ont un poids prépondérant dans les secteurs des TCSI : elles représentent 79 % du chiffre d’affaires dont 51 % pour celles appartenant à des multinationales françaises et 28 % pour celles appartenant à des multinationales étrangères. Celles qui appartiennent à des firmes multinationales françaises interviennent surtout dans le secteur des télécommunications (36 % de leur chiffre d’affaires) et dans celui de la programmation, du conseil et des autres activités informatiques (27 % de leur chiffre d’affaires). Celles qui appartiennent à des firmes multinationales étrangères interviennent surtout dans le secteur du commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication (42 % de leur chiffre d’affaires) et dans celui de la programmation, du conseil et des autres activités informatiques (21 % de leur chiffre d’affaires).

Définitions


Entreprise : dans le décret n° 2008-1354 du 18 décembre 2008, pris en application de la loi de modernisation de l’économie, l’entreprise est la plus petite combinaison d’unités légales constituant une unité organisationnelle de production et jouissant d’une certaine autonomie de décision. Elle se décline en catégories d’entreprise selon l’effectif, le chiffre d’affaires et le total de bilan : les microentreprises (Micro), les petites et moyennes entreprises (PME, hors microentreprises dans cette étude), les entreprises de taille intermédiaire (ETI) et les grandes entreprises (GE).


Chiffre d’affaires : il représente le montant des affaires (hors taxes) réalisées par l’entreprise avec les tiers dans l’exercice de son activité professionnelle normale et courante. Il correspond à la somme des ventes de marchandises, de produits fabriqués, des prestations de services et des produits des activités annexes. Il témoigne du volume d’affaires généré par l’activité courante de l’entreprise et permet ainsi d’en apprécier la dimension. Cependant, pour mesurer l’activité d’une entreprise ou d’un secteur, et effectuer des comparaisons, le chiffre d’affaires n’est pas toujours un indicateur significatif, car il peut inclure ou non des achats pour la revente et des sous-traitances selon le mode de comptabilisation retenu.


Firme multinationale : groupe de sociétés ayant au moins une unité légale en France et une à l’étranger.


Unité légale : elle est définie comme une entité juridique (personne morale ou physique) de droit public ou privé. Elle est obligatoirement déclarée aux administrations compétentes (greffes des tribunaux, Sécurité sociale, Direction générale des impôts, etc.) et elle représente l’unité principale enregistrée dans le répertoire des entreprises et des établissements Sirene. Elle ne doit pas être confondue avec la notion d’entreprise au sens de la loi de modernisation de l’économie de 2008, unité statistique dont le contour est plus large et qui constitue une entité économique autonome.


Technologies, contenus et supports de l’information (TCSI) : elles désignent les activités économiques correspondant aux codes de la nomenclature d’activités française (NAF) suivants et les produits associés : fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques (26), commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication (46.5), édition – livres, périodiques, logiciels (58), production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision : enregistrement sonore et édition musicale (59), programmation et diffusion – radio, télévision (60), télécommunications (61), programmation, conseil et autres activités informatiques (62), services d’information dont traitement de données, hébergement et portails internet (63). Ce champ correspond approximativement aux « technologies de l’information et de la communication » (TIC) et aux « contenus et supports » définis par l’OCDE.

Champ

Technologies, contenus et supports de l’information (TCSI) : elles désignent les activités économiques correspondant aux codes de la nomenclature d’activités française (NAF) suivants et les produits associés : fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques (26), commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication (46.5), édition – livres, périodiques, logiciels (58), production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision : enregistrement sonore et édition musicale (59), programmation et diffusion – radio, télévision (60), télécommunications (61), programmation, conseil et autres activités informatiques (62), services d’information dont traitement de données, hébergement et portails internet (63). Ce champ correspond approximativement aux « technologies de l’information et de la communication » (TIC) et aux « contenus et supports » définis par l’OCDE.

Faute de données disponibles dans la comptabilité nationale et les estimations d’emploi, il exclut la réparation d’ordinateurs et d’équipements de communication (95.1). À l’inverse, il inclut des technologies connexes aux TIC : la fabrication d’instruments et d’appareils de mesure, d’essai et de navigation, l’horlogerie (26.5), la fabrication d’équipements d’irradiation médicale, d’équipements médicaux et électro-thérapeutiques (26.6), ainsi que la fabrication de matériels optiques et photographiques (26.7). Pour l’analyse en valeur ajoutée dans la fiche 3.5, le secteur du commerce de gros d’équipement de l’information et de la communication (46.5) est ajouté à partir des données du compte du commerce aux données des autres branches des TCSI, la donnée par branche étant indisponible à ce niveau de détail de la NAF en comptabilité nationale. De même, pour des raisons de comparabilité internationale, les activités de commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication (46.5) ne sont pas prises en compte dans la fiche 5.3.

Ce champ n’identifie pas l’ensemble de l’économie numérique. Conformément à leur objectif de décrire des activités, indépendamment de leur mode d’exercice, les nomenclatures statistiques disponibles agrègent les activités économiques sans tenir compte de leur degré de numérisation. En particulier, elles ne permettent pas d’isoler le commerce électronique et les plateformes sur Internet.

Pour en savoir plus

Les entreprises en France, coll. « Insee Références », édition 2018.

Définitions

Pour en savoir plus