L'économie et la société à l'ère du numériqueÉdition 2019

Cet ouvrage inédit rassemble les données de la statistique publique rendant compte des transformations de l’économie et de la société par le numérique.

Insee Références
Paru le : Paru le 04/11/2019
L'économie et la société à l'ère du numérique - novembre 2019
Consulter
Sommaire

Recherche et développement expérimental dans les TCSI

Insee Références

Paru le : 04/11/2019

En 2016, les entreprises en France ont dépensé 8,6 milliards d’euros dans la recherche et développement expérimental (R&D) dans les technologies, contenus et supports de l’information (TCSI), soit près de 27 % des dépenses intérieures de R&D (DIRD) totales engagées par les entreprises (données semi-définitives) (figure 1). Plus de 30 % des sociétés actives en R&D engagent des dépenses de R&D dans le domaine des TCSI. Les dépenses de recherche dans les TCSI sont relativement stables sur un an : elles ont faiblement augmenté de 2015 à 2016 (+ 0,9 % en volume). Toutefois, en cinq ans, elles ont connu une forte croissance (près de 12 %), nettement plus rapide que celle de l’ensemble des dépenses intérieures de R&D, toutes branches de recherche confondues. Ces dernières n’augmentent que de 7,3 % en volume sur la même période.

Figure 1Recherche et développement des sociétés actives en R&D dans les TCSI et de l'ensemble des sociétés actives en R&D en 2016

Recherche et développement des sociétés actives en R&D dans les TCSI et de l'ensemble des sociétés actives en R&D en 2016
Sociétés actives en R&D dans les TCSI Ensemble des sociétés actives en R&D
Dépenses intérieures de R&D (DIRD, en millions d'euros) 8 614 32 181
Intensité de recherche 6 3
Dépenses extérieures de R&D (DERD, en millions d'euros) 1 268 11 653
Soutien public direct à la R&D (en millions d'euros) 880 2 748
Effectif total de R&D (en ETP) 78 128 255 270
Effectif de chercheurs et ingénieurs de R&D (en ETP) 63 367 170 310
Part des chercheurs par rapport à l'ensemble des personnels de recherche (en ETP, en %) 81 67
Intensité en R&D des effectifs 21 10
  • Note : l'intensité de recherche est le rapport des dépenses intérieures de R&D de l'entreprise sur le chiffre d'affaires ; l'intensité en R&D des effectifs mesure l'effectif de R&D sur l'effectif salarié total (en personnes physiques).
  • Champ : France.
  • Source : Mesri-Sies.

Les sociétés ayant une branche de recherche relevant des TCSI ont par ailleurs perçu 900 millions d’euros de ressources publiques pour leurs activités de R&D en 2016. Ce sont ainsi 10,4 % des dépenses intérieures de R&D dans le domaine des TCSI qui sont directement financées par le secteur public, contre 8,5 % pour l’ensemble des activités de R&D des sociétés.

Seules 27 % de ces sociétés externalisent des travaux de recherche, contre 36 % pour l’ensemble des sociétés actives en R&D. En 2016, elles ont ainsi sous-traité des travaux de R&D pour un montant global de 1,3 milliard d’euros.

Les sociétés ayant des activités de R&D dans les TCSI emploient 78 100 personnes en équivalent temps plein (ETP) en R&D. La part de chercheurs ou d’ingénieurs de R&D dans les personnels de recherche est plus élevée dans les sociétés qui font de la R&D dans les TCSI (81 %) que dans l’ensemble des sociétés actives en R&D (67 %). En outre, ces sociétés se caractérisent par un poids important des personnels dédiés aux activités de R&D. En effet, leurs personnels de recherche représentent (en personnes physiques) plus d’un salarié sur cinq, contre un sur dix pour l’ensemble des sociétés effectuant des travaux de R&D.

En 2016, les activités de R&D dans la fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques représentent, à elles seules, 48 % des dépenses de recherche consacrées aux TCSI. En deuxième place, viennent les activités de programmation, conseil et autres activités informatiques avec 24 % des dépenses, puis les activités d’édition et les télécommunications qui occupent respectivement les 3e et 4e rangs, avec 14 % et 10 % des dépenses (figure 2).

Figure 2Dépenses intérieures de R&D dans les TCSI par branche de recherche en 2016

en %
Dépenses intérieures de R&D dans les TCSI par branche de recherche en 2016 (en %) - Lecture : en 2016, la branche de fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques représente 48 % des dépenses intérieures de R&D (DIRD) dans les TCSI.
Codes NAF Branche Répartition (en %)
26 Fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques 48,4
62 Programmation, conseil et autres activités informatiques 24,3
58 Édition (livres, périodiques, logiciels) 14,3
61 Télécommunications 10,4
59,60,63 Autres branches des TCSI1 2,6
  • 1. Autres branches des TCSI : production de films cinématographiques, de vidéos et de programmes de télévision - enregistrement sonore et édition musicale ; programmation et diffusion ; services d'information.
  • Lecture : en 2016, la branche de fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques représente 48 % des dépenses intérieures de R&D (DIRD) dans les TCSI.
  • Champ : France.
  • Source : Mesri-Sies.

Figure 2Dépenses intérieures de R&D dans les TCSI par branche de recherche en 2016

  • 1. Autres branches des TCSI : production de films cinématographiques, de vidéos et de programmes de télévision - enregistrement sonore et édition musicale ; programmation et diffusion ; services d'information.
  • Lecture : en 2016, la branche de fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques représente 48 % des dépenses intérieures de R&D (DIRD) dans les TCSI.
  • Champ : France.
  • Source : Mesri-Sies.

En 2016, les branches industrielles, en recul de 4 points en cinq ans, ont désormais un poids sensiblement plus faible (48 %) dans l’ensemble des dépenses de R&D dans les TCSI que les branches de services (52 %). Cette répartition s’est inversée en cinq ans, au profit des branches de services.

La tranche des sociétés de plus de 250 salariés représente seulement 5 % des entreprises ayant des activités de R&D dans le domaine des TCSI (contre 9 % si on considère toutes les sociétés actives en R&D). En 2016, cette même tranche représente 59 % des effectifs de R&D dans les TCSI (en ETP) et les deux tiers des dépenses de recherche en TCSI (figure 3 et figure 4). A contrario, du côté des petites unités, les sociétés de moins de 20 salariés, si elles forment près des deux tiers des sociétés actives dans les TCSI, réalisent à peine 9 % des dépenses intérieures de R&D totales dédiées à ce domaine de recherche et emploient 13 % des effectifs de recherche dans les TCSI (en ETP).

Figure 3Répartition de la DIRD dans les sociétés actives en R&D dans les TCSI et dans l'ensemble des sociétés actives de R&D, par tranche d'effectif salarié, en 2016

en %
Répartition de la DIRD dans les sociétés actives en R&D dans les TCSI et dans l'ensemble des sociétés actives de R&D, par tranche d'effectif salarié, en 2016 (en %) - Lecture : en 2016, la tranche des moins de 250 salariés représente 32,8 % de la DIRD dans les TCSI et la tranche de 1 000 à 4 999 salariés, 26,8 %.
Moins de 250 salariés De 250 à 499 salariés De 500 à 999 salariés De 1 000 à 4 999 salariés 5 000 salariés ou plus Ensemble
Sociétés actives en R&D dans les TCSI 32,8 7,4 9,4 26,8 23,5 100
Ensemble des sociétés actives en R&D 25,2 8,6 10,1 24,4 31,6 100
  • Lecture : en 2016, la tranche des moins de 250 salariés représente 32,8 % de la DIRD dans les TCSI et la tranche de 1 000 à 4 999 salariés, 26,8 %.
  • Champ : France.
  • Source : Mesri-Sies.

Figure 3Répartition de la DIRD dans les sociétés actives en R&D dans les TCSI et dans l'ensemble des sociétés actives de R&D, par tranche d'effectif salarié, en 2016

  • Lecture : en 2016, la tranche des moins de 250 salariés représente 32,8 % de la DIRD dans les TCSI et la tranche de 1 000 à 4 999 salariés, 26,8 %.
  • Champ : France.
  • Source : Mesri-Sies.

Figure 4Répartition en ETP des effectifs de R&D dans les TCSI et dans l'ensemble des entreprises de R&D, par tranche d'effectif salarié, en 2016

en %
Répartition en ETP des effectifs de R&D dans les TCSI et dans l'ensemble des entreprises de R&D, par tranche d'effectif salarié, en 2016 (en %) - Lecture : en 2016, les sociétés de moins de 250 salariés emploient 41,0 % de l'effectif total de R&D dans les TCSI et celles de 1 000 à 4 999 salariés, 24,8 %.
Moins de 250 salariés De 250 à 499 salariés De 500 à 999 salariés De 1000 à 4999 salariés 5000 salariés ou plus Ensemble
Sociétés actives en R&D dans les TCSI 41,0 7,4 8,3 24,8 18,5 100
Ensemble des sociétés actives en R&D 33,0 9,3 9,5 22,8 25,4 100
  • Lecture : en 2016, les sociétés de moins de 250 salariés emploient 41,0 % de l'effectif total de R&D dans les TCSI et celles de 1 000 à 4 999 salariés, 24,8 %.
  • Champ : France.
  • Source : Mesri-Sies.

Figure 4Répartition en ETP des effectifs de R&D dans les TCSI et dans l'ensemble des entreprises de R&D, par tranche d'effectif salarié, en 2016

  • Lecture : en 2016, les sociétés de moins de 250 salariés emploient 41,0 % de l'effectif total de R&D dans les TCSI et celles de 1 000 à 4 999 salariés, 24,8 %.
  • Champ : France.
  • Source : Mesri-Sies.

Définitions


Dépense intérieure de recherche et développement (DIRD) : elle correspond aux travaux de recherche et développement expérimental (R&D) exécutés sur le territoire national quelle que soit l'origine des fonds. Elle comprend les dépenses courantes (masse salariale des personnels de R&D et dépenses de fonctionnement) et les dépenses en capital (achats d'équipements nécessaires à la réalisation des travaux internes à la R&D et opérations immobilières réalisées dans l'année).


La dépense extérieure de recherche et développement (DERD) correspond aux travaux de recherche et développement (R&D) exécutés à l’extérieur de l’entreprise, pour le compte de l’entreprise (sous-traitances et collaborations de travaux de R&D en-dehors de l’entreprise).


Recherche et développement expérimental (R&D) : les travaux de R&D ont été définis et codifiés par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). Ils englobent les travaux de création entrepris de façon systématique en vue d’accroître la somme des connaissances. Ils regroupent de façon exclusive les activités suivantes : la recherche fondamentale, la recherche appliquée, le développement expérimental.


Technologies, contenus et supports de l’information (TCSI) : elles désignent les activités économiques correspondant aux codes de la nomenclature d’activités française (NAF) suivants et les produits associés : fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques (26), commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication (46.5), édition – livres, périodiques, logiciels (58), production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision : enregistrement sonore et édition musicale (59), programmation et diffusion – radio, télévision (60), télécommunications (61), programmation, conseil et autres activités informatiques (62), services d’information dont traitement de données, hébergement et portails internet (63). Ce champ correspond approximativement aux « technologies de l’information et de la communication » (TIC) et aux « contenus et supports » définis par l’OCDE.


Équivalent temps plein (ETP) en R&D : dans les enquêtes R&D du MESRI réalisées auprès des administrations et des entreprises, les effectifs mesurés en équivalent temps plein (ETP) correspondent à de l’ETP travaillé dans l’activité R&D sur une année, soit « ETP en R&D ». Par exemple, une personne à temps partiel à 80 % (quotité de travail à 80 %), présente la moitié de l’année (exemples : recrutement au milieu de l’année, CDD de 6 mois) et qui n’a consacré que la moitié de son temps de travail à l’activité recherche, correspond à 0,2 ETP en R&D (0,8 x 6/12 x 0,5), dénommés ici ETP.


Intensité de recherche : dépenses intérieures de R&D de l’entreprise rapportées à son chiffre d’affaires.


Intensité en R&D des effectifs : effectif de R&D sur effectif salarié total (en personnes physiques).

Champ

Technologies, contenus et supports de l’information (TCSI) 

Elles désignent les activités économiques correspondant aux codes de la nomenclature d’activités française (NAF) suivants et les produits associés : fabrication de produits informatiques, électroniques et optiques (26), commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication (46.5), édition – livres, périodiques, logiciels (58), production de films cinématographiques, de vidéo et de programmes de télévision : enregistrement sonore et édition musicale (59), programmation et diffusion – radio, télévision (60), télécommunications (61), programmation, conseil et autres activités informatiques (62), services d’information dont traitement de données, hébergement et portails internet (63). Ce champ correspond approximativement aux « technologies de l’information et de la communication » (TIC) et aux « contenus et supports » définis par l’OCDE.

Faute de données disponibles dans la comptabilité nationale et les estimations d’emploi, il exclut la réparation d’ordinateurs et d’équipements de communication (95.1). À l’inverse, il inclut des technologies connexes aux TIC : la fabrication d’instruments et d’appareils de mesure, d’essai et de navigation, l’horlogerie (26.5), la fabrication d’équipements d’irradiation médicale, d’équipements médicaux et électro-thérapeutiques (26.6), ainsi que la fabrication de matériels optiques et photographiques (26.7). Pour l’analyse en valeur ajoutée dans la fiche 3.5, le secteur du commerce de gros d’équipement de l’information et de la communication (46.5) est ajouté à partir des données du compte du commerce aux données des autres branches des TCSI, la donnée par branche étant indisponible à ce niveau de détail de la NAF en comptabilité nationale. De même, pour des raisons de comparabilité internationale, les activités de commerce de gros d’équipements de l’information et de la communication (46.5) ne sont pas prises en compte dans la fiche 5.3.

Ce champ n’identifie pas l’ensemble de l’économie numérique. Conformément à leur objectif de décrire des activités, indépendamment de leur mode d’exercice, les nomenclatures statistiques disponibles agrègent les activités économiques sans tenir compte de leur degré de numérisation. En particulier, elles ne permettent pas d’isoler le commerce électronique et les plateformes sur Internet.

Pour en savoir plus

« Les activités de R&D dans le numérique », L’état de l’Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation en France, Mesri-Sies, édition 2019.

Définitions

Pour en savoir plus