Bilan économique 2017 - Guadeloupe

L’activité de la Guadeloupe est bien orientée en 2017 : les imports, l’investissement, les créations de sociétés sont en hausse. Le taux de chômage a légèrement baissé même s’il reste à un niveau structurellement très élevé. La consommation des ménages reste très dynamique et les importations ont fortement augmenté. L’inflation reprend légèrement mais reste contenue. Le cyclone Maria a perturbé le deuxième semestre pour l’agriculture, mais le tourisme est resté très dynamique : trafic aérien élevé, nuitées hôtelières en forte croissance, profitant même parfois d’un déport de la clientèle de Saint-Martin, plus durement touchée par un autre cyclone, Irma.

Insee Conjoncture Guadeloupe
No 4
Paru le : 31/05/2018
Consulter

Transport aérien - Guadeloupe-Pôle Caraïbes : nouveau record du trafic passagers en 2017Bilan économique 2017

Giselle Roche, Insee

En 2017, le trafic de l’aéroport Guadeloupe-Pôle Caraïbes a encore progressé. Le niveau de trafic passagers est le plus important jamais traité par la plate-forme aéroportuaire, qui conserve sa place de premier aéroport des départements et collectivités d’Outre-mer. Plusieurs destinations vers l’Amérique du Nord contribuent à l’expansion du trafic aérien en Guadeloupe. Cependant, avec les cyclones qui ont affecté la zone Caraïbe en septembre 2017, le trafic vers cette zone est plutôt mitigé. La tendance est la même pour le fret aérien, qui affiche sur l’année une hausse de 13,3 %. L’acheminement par la Poste prend du recul.

Insee Conjoncture Guadeloupe

No 04

Paru le : 31/05/2018

Un trafic record enregistré en Guadeloupe

L’aéroport Guadeloupe-Pôle Caraïbes a accueilli 2 361 173 passagers en 2017 (y compris les passagers en transit). Avec cette hausse de 4,8 % par rapport à l’année précédente, Pôle Caraïbes conserve sa place de leader, devançant les aéroports de la Martinique et de La Réunion. Cette croissance est portée particulièrement par les faisceaux France hexagonale-Europe (60 %) et Martinique-Guyane (22 %). La plus forte augmentation du trafic est inscrite chez les passagers provenant de l’aéroport Paris-Charles de Gaulle avec un nombre qui a plus que doublé.

Le trafic continue à bénéficier de l’arrivée de la low cost long-courrier Norwegian, et de l’ouverture, en novembre, de la destination Atlanta par Air France. Cette nouvelle liaison de Norwegian Air Shuttle complète le réseau régional dans la Caraïbe et permet de relier désormais Atlanta (États-Unis) à partir de Fort Lauderdale, New York-JFK et Providence.

La part du réseau Amérique du Nord en 2017 est de 6 % du trafic aérien. L’aéroport Pôle Caraïbes a de plus joué un rôle stratégique durant quelques jours suivant le passage de l’ouragan Irma. Le trafic de passagers partant de Guadeloupe vers Saint-Martin et Saint-Barthélemy et Paris-Orly « via Pointe-à-Pitre » pour les îles de Saint-Martin et Saint-Barthélemy a largement contribué à l’augmentation du nombre de passagers en transit (+ 14,4 %). De plus, la Guadeloupe a certainement bénéficié de la fermeture de l’aéroport international Juliana à Saint-Martin, durement endommagé par l’ouragan Irma.

Des contraintes climatiques ont freiné le trafic au cours de l’année 2017 dans la zone Caraïbe

Avec les cyclones Irma et Maria qui ont affecté la zone Caraïbe en septembre 2017, le trafic vers ces destinations a connu de fortes disparités régionales. Le réseau Caraïbe Nord a augmenté de 3,7 %, alors que le Sud diminue de 39,4 %. La Dominique perd 38,6 % de son trafic et San Juan 34,7. Le trafic du réseau de l'Amérique du Sud a carrément été nul. Sur le réseau régional, le faisceau Grand Case-Saint-Barthélemy progresse de 4,4 %, le trafic sur ces lignes reflétant essentiellement le transfert des passagers sinistrés sur Pointe-à-Pitre.

Au cours de l’année 2017, les passagers ont privilégié l'avion pour se rendre aux Saintes et à Marie-Galante. Ces chiffres à la hausse résultent en partie de l’arrivée de la low cost long-courrier Norwegian et des bateaux de croisière.

La zone Amérique du Nord enregistre une croissance de 27,9 % par rapport à l'année 2016. L’axe Pointe-à-Pitre/Paris affiche pour sa part une hausse de trafic de 4,5 % sur l'année. La destination vers l'aéroport Charles de Gaulle a plus que doublée.

Le fret aérien reprend du volume et dépasse le record de 2011

Au cours de l’année 2017, le fret aérien a enregistré une hausse de 13,3 % du trafic de marchandises par rapport à l’année précédente avec 11 939 tonnes de marchandises traitées (1 398 tonnes de plus qu'en 2016). Le mois le plus significatif est le mois d'avril avec 1 768 tonnes de marchandises traitées. Ce résultat dépasse le record établi depuis l'année 2011 qui était de 11 483 tonnes. Cette hausse rappelle majoritairement le trafic import marqué du mois de septembre (+ 106,8 %) destiné aux régions affectées par les ouragans, avec notamment trois escales d’Antonov 124, l'un des plus gros avions de grand volume réservé au fret.

La Poste perd son tonnage

A contrario, le trafic de la Poste a diminué tant à l'arrivée qu'au départ de l'aéroport. Cette baisse de 7,2 % des transactions par rapport à l'année précédente confirme bien le lien observé depuis 2016 avec l'évolution des grilles tarifaires et des politiques de bagages de certaines compagnies aériennes.

Figure 1Chiffres clés (y compris transit)

Chiffres clés (y compris transit)
2017 2016 Évolution 2017/2016
Passagers 2 361 173 2 253 084 4,8
dont France 1 335 501 1 257 771 6,2
dont DOM 516 288 514 648 0,3
autres 509 384 480 665 6,0
Fret commercial 11 939 10 541 13,3
  • Note : données brutes.
  • Source : Union des aéroports français.

Figure 2Un accroissement du nombre de passagers en transitPassagers des aéroports (en nombre et évolution en %)

Un accroissement du nombre de passagers en transit
Passagers 2017 Passagers 2016 Évolution 2017/2016
Lignes nationales 1 996 296 1 926 735 3,6
Lignes internationales 258 702 233 782 10,7
Transit 106 175 92 767 14,5
Total 2 361 173 2 253 284 4,8
dont lignes à bas coût (low cost) 39 492 43 363 -8,9
Part des lignes à bas coût (low cost) 1,7 1,9 ///
  • /// : absence de donnée due à la nature des choses.
  • Source : Union des aéroports français.

Figure 3Plus de 2,3 millions de passagers franchi en 2017Évolution du nombre de passagers de l'aéroport pôle Caraïbes sur vols commerciaux (en nombre)

Plus de 2,3 millions de passagers franchi en 2017
Passagers vol commerciaux Arrivée Départ Transit
2011 2 050 471 974 652 976 849 98 970
2012 1 994 575 963 677 961 376 69 522
2013 2 033 763 978 781 984 828 70 154
2014 2 029 080 976 559 981 929 70 592
2015 2 089 763 1 003 081 1 001 934 84 748
2016 2 251 216 1 078 438 1 082 079 92 767
2017 2 361 173 1 128 344 1 126 654 106 175
  • Source : Aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbe.

Figure 3Plus de 2,3 millions de passagers franchi en 2017Évolution du nombre de passagers de l'aéroport pôle Caraïbes sur vols commerciaux (en nombre)

Figure 4La ligne transatlantique représente 60 % du traficRépartition du trafic passager par réseau en 2017, hors transit (en%)

La ligne transatlantique représente 60 % du trafic
France, Europe et divers 60,1
Martinique-Guyane 21,1
Domestique 8,9
Amérique du Nord 5,8
Caraïbe et Amérique du Sud 4,1
  • Source : Aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbe.

Figure 4La ligne transatlantique représente 60 % du traficRépartition du trafic passager par réseau en 2017, hors transit (en%)

Figure 5Les passagers vers l'international a presque doublé en dix ansÉvolution du nombre de passagers par réseau en Guadeloupe (en indice, base 100 en 2007)

Les passagers vers l'international a presque doublé en dix ans
Lignes nationales Lignes internationales Transit
2 007 100 100 100
2 008 101 117 113
2 009 92 103 115
2 010 97 118 116
2 011 103 125 102
2 012 102 114 72
2 013 105 109 72
2 014 103 127 73
2 015 104 152 88
2 016 111 171 96
2 017 116 185 110
  • Source : Union des aéroports français.

Figure 5Les passagers vers l'international a presque doublé en dix ansÉvolution du nombre de passagers par réseau en Guadeloupe (en indice, base 100 en 2007)

Figure 6Le fret aérien prend le large Évolution annuelle du fret aérien entre 2011 et 2017 (en tonne)

Le fret aérien prend le large
2011 10 377
2012 10 548
2013 10 660
2014 10 992
2015 10 110
2016 10 541
2017 11 939
  • Source : Aéroport Guadeloupe Pôle Caraïbe.

Figure 6Le fret aérien prend le large Évolution annuelle du fret aérien entre 2011 et 2017 (en tonne)

Encadrés

Vers des améliorations structurelles

L’ambition de la Région d’améliorer le tourisme en Guadeloupe soutient la décision du Conseil de Surveillance de la Société Aéroportuaire Guadeloupe Pôle Caraïbes en date du 5 décembre 2017 dans son programme d’investissement sur la période 2017-2022, en vue d’un renforcement structurel de la piste par deux parkings supplémentaires pour avions gros porteurs.

70 ans aux Antilles pour la compagnie Air France

Les liaisons régulières de la compagnie nationale ont démarré en juillet 1947, le Latécoère 631 assure alors la liaison entre les Antilles et Paris. Cette liaison reliant Paris à Pointe-à-Pitre (Guadeloupe) et Fort-de-France (Martinique) a débuté en 1947 en hydravion, avec un voyage tous les 14 jours. Grâce au réseau régional dans la Caraïbe, le trafic aérien a connu une large expansion. Aujourd’hui, la compagnie effectue jusqu’à 24 vols par semaine vers ces deux îles.

Avertissement

Les données chiffrées sont parfois arrondies (selon les règles mathématiques). Le résultat arrondi d'une combinaison de données chiffrées (qui fait intervenir leurs valeurs réelles) peut se trouver légèrement différent de celui que donnerait la combinaison de leurs valeurs arrondies.