Insee conjoncture

La consommation des ménages en biens est quasi-stable en mars 2018 (+0,1 %) et inchangée sur le premier trimestre (0,0 %)Dépenses de consommation des ménages en biens - mars 2018

En mars 2018, les dépenses de consommation des ménages sont quasi-stables (+0,1 %) en volume*. La consommation alimentaire hors tabac progresse fortement, tout comme les achats de biens durables. En revanche, la consommation d'énergie et celle d'habillement-textile sont en baisse.

Sur l'ensemble du premier trimestre, la consommation en biens est stable (0,0 %), comme au trimestre précédent. La hausse des dépenses en énergie et en habillement-textile est compensée par la baisse des dépenses en autres biens, notamment alimentaires.

Informations rapides N° 112
No 112
Principaux indicateurs
Paru le : 27/04/2018
Prochaine parution le : 30/10/2018 à 08h45 - septembre 2018

En mars 2018, les dépenses de consommation des ménages sont quasi-stables (+0,1 %) en volume*. La consommation alimentaire hors tabac progresse fortement, tout comme les achats de biens durables. En revanche, la consommation d'énergie et celle d'habillement-textile sont en baisse.

Sur l'ensemble du premier trimestre, la consommation en biens est stable (0,0 %), comme au trimestre précédent. La hausse des dépenses en énergie et en habillement-textile est compensée par la baisse des dépenses en autres biens, notamment alimentaires.

*Les volumes sont mesurés aux prix de l'année précédente chaînés (en milliards d'euros 2010) et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO).

Graphique1 – La consommation totale de biens

  • Source : Insee

Biens fabriqués : hausse en mars, légère baisse sur le trimestre

En mars 2018, les dépenses en biens fabriqués augmentent de nouveau (+0,7 % après +0,8 %). Sur l'ensemble du trimestre, elles sont en légère baisse (−0,2 % après −0,1 %).

Biens durables : accélération en mars, repli sur le trimestre

En mars, la consommation de biens durables accélère (+1,8 % après +0,5 %). Les achats de biens d'équipement du logement repartent à la hausse (notamment les meubles), tandis que les achats de matériels de transport augmentent de nouveau, grâce à la reprise du marché de l'automobile d'occasion. Sur l'ensemble du trimestre, les dépenses en biens durables se replient (−0,4 % après +0,7 %).

Habillement-textile : repli en mars, légère reprise sur le trimestre

Après un rebond en février, les dépenses en habillement-textile diminuent à nouveau en mars (−1,6 % après +2,8 %). Ce repli touche l'ensemble des biens du secteur (habillement, textile et chaussures). Sur l'ensemble du trimestre, la consommation se redresse légèrement (+0,4 % après −2,0 %).

Autres biens fabriqués : reprise en mars, nouvelle baisse sur le trimestre

Les achats d'« autres biens fabriqués » repartent à la hausse en mars (+0,5 %), après trois mois consécutifs de baisse. La consommation de parfum et celle d'articles de quincaillerie-bricolage sont particulièrement dynamiques. En revanche sur l'ensemble du trimestre, les dépenses en « autres biens fabriqués » sont de nouveau en baisse (−0,4 % après −0,2 %).

Graphique2 – Décomposition des biens fabriqués

  • Source : Insee

Alimentaire : ralentissement en mars, repli sur le trimestre

En mars 2018, la consommation alimentaire ralentit (+0,2 % après +1,2 %). Ce ralentissement provient entièrement de la chute de la consommation de tabac, dont le prix a fortement augmenté au 1er mars : en effet, hors tabac, les achats alimentaires accélèrent légèrement (+1,4 % après +1,2 %). Sur l'ensemble du trimestre, la consommation alimentaire se replie (−0,5 % après +0,3 %), y compris hors tabac (−0,1 % après +0,6 %).

Graphique3 – Alimentaire, biens fabriqués et énergie

  • Source : Insee

Énergie : baisse en mars, hausse sur le trimestre

En mars 2018, la consommation d'énergie diminue légèrement après une forte hausse en février (−1,6 % après +9,9 %). Les dépenses de chauffage sont en baisse : les températures de mars ont été inférieures aux normales saisonnières, mais de façon moins marquée qu'en février. Sur l'ensemble du trimestre, la consommation d'énergie rebondit (+1,4 % après −0,6 %), tant en gaz-électricité qu'en produits raffinés.

Graphique4 – Décomposition de l'énergie

  • Source : Insee

L'évolution de février 2018 est revue à la hausse

Par rapport à l'estimation précédente, l'évolution des dépenses de consommation des ménages en biens de février 2018 est légèrement rehaussée : +2,5 % au lieu de +2,4 %. En effet, de nouvelles informations ont été intégrées et les coefficients de correction des variations saisonnières ont été actualisés.

Tableau – Dépenses de consommation des ménages

(variations en %, données CVS-CJO)
Dépenses de consommation des ménages
Poids (1) Jan. 18 Fév. 18 Mars 18 Mars 18/ Mars 17 T1 18 / T4 17
Alimentaire 38 –0,8 1,2 0,2 0,4 –0,5
- hors tabac 35 –1,0 1,2 1,4 2,0 –0,1
Biens fabriqués 44 –0,9 0,8 0,7 1,2 –0,2
- biens durables 22 –1,1 0,5 1,8 3,4 –0,4
dont :
- matériels de transport 12 –2,7 1,5 1,3 3,6 –0,3
- équipement du logement 7 1,3 –0,5 2,5 3,6 –0,5
- habillement 9 –1,5 2,8 –1,6 –2,2 0,4
- autres biens fabriqués 13 –0,3 –0,2 0,5 0,0 –0,4
Énergie 18 –7,0 9,9 –1,6 9,9 1,4
- dont énergie, eau, déchets 10 –9,7 17,3 –3,3 16,2 2,0
- dont produits raffinés 8 –3,5 1,2 0,7 2,3 0,6
Total 100 –2,0 2,5 0,1 2,3 0,0
- dont produits manufacturés 84 –1,1 1,0 0,4 1,0 –0,2
  • (1) Pondération dans la consommation des ménages en biens en valeur en 2016