Historique des populations légalesRecensements de la population 1968-2016

Bases de données
Paru le : 27/12/2018

Cette base propose les populations légales des communes de France métropolitaine aux recensements de la population de 1968, 1975, 1982, 1990, 1999, et de 2006 à 2016. Pour les communes des départements d'outre-mer (hors Mayotte), de Saint-Barthélemy, de Saint-Martin et de Saint-Pierre-et-Miquelon, elles ne sont disponibles qu'à partir de 1990.

Jusqu'en 1999, les populations légales étaient déterminées à l'occasion de chaque recensement général de la population.

Depuis 2008, la nouvelle méthode de recensement basée sur des enquêtes de recensement annuelles permet de calculer chaque année des populations légales actualisées.

Afin de raisonner à concept constant, la base Excel jointe donne pour chaque commune les populations sans doubles comptes aux recensements de 1968 à 1999 et la population municipale depuis le recensement de 2006.

Les résultats des recensements depuis 2006 ne se comparent correctement entre eux que sur des périodes espacées d’au moins 5 ans.

Les populations sont fournies dans la géographie communale en vigueur au moment du recensement correspondant (retrouver toutes les évolutions de la géographie communale depuis 1968).

Les données pour la commune de Paris sont présentées pour chaque arrondissement municipal (75101 à 75120). Les données concernant Lyon et Marseille ne sont disponibles que pour les communes entières.

Pour calculer des évolutions de population, il est préférable de se reporter aux séries historiques, proposées pour l’ensemble de la période dans la géographie communale du recensement le plus récent et qui sont actualisées six mois après la parution au Journal Officiel des dernières populations légales communales.

Populations légales communales depuis 1968
(xls, 38 Mo)

Pour comprendre

Population municipale

Le concept de population municipale est défini par le décret n°2003-485 publié au Journal officiel du 8 juin 2003, relatif au recensement de la population. C'est le concept de population utilisé à partir du recensement 2006.

La population municipale comprend les personnes ayant leur résidence habituelle (au sens du décret) sur le territoire de la commune, dans un logement ou une communauté, les personnes détenues dans les établissements pénitentiaires de la commune, les personnes sans-abri recensées sur le territoire de la commune et les personnes résidant habituellement dans une habitation mobile recensée sur le territoire de la commune.

La population municipale d'un ensemble de communes est égale à la somme des populations municipales des communes qui le composent.

Le concept de population municipale correspond désormais à la notion de population utilisée usuellement en statistique. En effet, elle ne comporte pas de doubles comptes : chaque personne vivant en France est comptée une fois et une seule. Pour les recensements de 1999 et précédents, c'était le concept de population sans doubles comptes qui correspondait à la notion de population statistique.

Population sans doubles comptes

La population sans doubles comptes comprend :

  1. la population des résidences principales y compris les élèves internes et les militaires séjournant dans un établissement d'une autre commune et ayant leur résidence personnelle dans la commune ;
  2. la population des collectivités de la commune : travailleurs en foyer, étudiants en cité universitaire, personnes âgées en maison de retraite, hospitalisés de longue durée, religieux, personnes en centre d'hébergement de courte ou longue durée, autres : handicapés etc. ;
  3. les personnes sans abri ou vivant dans des habitations mobiles et les mariniers ;
  4. la population des établissements pénitentiaires de la commune ;
  5. les militaires et les élèves internes vivant dans un établissement de la commune et n'ayant pas d'autre résidence.

Le concept de population sans doubles comptes est utilisé pour calculer la population d'un ensemble de communes, chaque personne étant alors prise en compte une seule fois.

Géographie

La géographie utilisée est celle associée au millésime du recensement :

  • pour les populations légales de 1968, la géographie communale en vigueur au 01/03/1968 ;
  • pour les populations légales de 1975, la géographie communale en vigueur au 20/02/1975 ;
  • pour les populations légales de 1982, la géographie communale en vigueur au 04/03/1982 ;
  • pour les populations légales de 1990, la géographie communale en vigueur au 05/03/1990 ;
  • pour les populations légales de 1999, la géographie communale en vigueur au 08/03/1999 ;
  • pour les populations légales 2006 et suivantes, pour un millésime N, la géographie communale en vigueur le 1er janvier N+2 (ex : géographie au 01/01/2018 pour les populations légales au 01/01/2016).