Indice des prix à la consommationIPC

Sources
Paru le : Paru le 03/08/2020
Consulter

Traitement statistique

Fréquence de collecte des données

Mensuelle

Collecte des données

La collecte est effectuée tout au long du mois. Les relevés sont mensuels. Les départements d'outre-mer (DOM), hors Mayotte, sont intégrés dans l'IPC depuis la base 1998.
Trois types de collecte sont mobilisés :
- les enquêteurs de l’Insee collectent des prix dans des points de vente physiques ; la saisie s’effectue par tablette électronique.
- un certain nombre de prix sont collectés sur les sites internet de vente ; cette collecte peut être effectuée soit manuellement par un agent en bureau, soit via des robots (webscraping).
- l’Insee collecte enfin quotidiennement les données de caisses des enseignes de la grande distribution ; leur transmission à l’Insee a été rendue obligatoire par l’arrêté du 13 avril 2017 rendant obligatoire la transmission de données par voie électronique à des fins de statistique publique. Ces données sont utilisées pour le suivi des prix des produits alimentaires industriels et des produits d’entretien et d’hygiène-beauté vendus en supermarché et hypermarché.
Enfin, des données administratives peuvent être mobilisées pour le calcul de l’indice des prix à la consommation.

Plan de sondage

Il n’existe pas de base de sondage retraçant l’ensemble de la consommation des ménages par articles, points de ventes…
En l’absence de base de sondage, la consommation est tout d’abord décomposée par types de produit : un échantillon d’un peu plus de 1 600 familles de produits, appelées « variétés », est défini pour tenir compte de l’hétérogénéité des biens et services composant les différents postes de consommation des ménages tels que définis à partir de la nomenclature COICOP. Le choix de ces variétés repose sur les données de la comptabilité nationale, budget des familles et toutes autres sources. L’échantillon est mis à jour annuellement pour tenir compte de l’évolution des comportements de consommation et, notamment, pour introduire des produits nouveaux ou a contrario ne plus suivre les prix de produits dont la consommation tend à décliner, voire disparaître. La liste des variétés reste confidentielle et l'IPC n'est pas diffusé à ce niveau.

Le plan de sondage diffère ensuite selon le type de produits et selon l’information dont on dispose.
- Pour les relevés effectués par les enquêteurs dans des points de vente physiques (environ 160 000 prix chaque mois), l’échantillon est issu d’un sondage à deux degrés : (i) en plus de chaque territoire d’outre-mer, 99 agglomérations de plus de 2 000 habitants sont choisies aléatoirement sur le territoire métropolitain de manière à être représentatives en termes de taille et de situation géographique des habitudes de consommation des ménages ; (ii) les produits dont le prix sera relevé et les points de ventes enquêtés sont choisis selon une méthode de quotas, en demandant aux enquêteurs d’effectuer un nombre donné de relevés par forme de vente du magasin dans lequel le produit est observé.
Au total, environ 30 000 points de ventes sont enquêtés chaque mois.

- Pour les relevés issus d’Internet, des informations ad hoc peuvent être parfois mobilisées sur les parts de marché des différents opérateurs ou les produits les plus consommés (statistiques sur les trajets par exemple pour les services de transports, statistiques sur les profils de consommateurs pour les télécommunications, les assurances…). En l’absence de toute information, le choix des produits est effectué par l’enquêteur et les relevés sont équipondérés.

- Enfin, pour les produits suivis par des données de transaction ou données de caisses, on dispose d’une base de sondage puisque les quantités précises consommées sont connues par articles et points de vente. L’exhaustivité des données est utilisée.