Le départ des jeunes à l’origine du déclin démographiqueBilan démographique 2018

Antonin Creignou (Insee)

Au 1er janvier 2019, 363 480 personnes vivent en Martinique. Le solde naturel est légèrement positif. Pour autant, la Martinique perd des habitants chaque année. Le départ des jeunes, qui entraîne un solde migratoire fortement déficitaire et le faible taux de natalité y contribuent. L’espérance de vie reste stable en 2018. Par ailleurs, le nombre de mariages baisse et plus de la moitié des enfants mineurs vivent dans une famille monoparentale

Insee Flash Martinique
No 132
Paru le : Paru le 14/01/2020
Antonin Creignou (Insee)
Insee Flash Martinique  No 132 - janvier 2020

La population de Martinique est estimée à 363 480 habitants au 1er janvier 2019. En dix ans, elle décroît en moyenne de 3 300 habitants par an, alors que la population française est en augmentation continue sur la même période.

Baisse de la population en âge de procréer

Les départs des jeunes pour poursuivre leurs études ou trouver du travail est à l’origine du dépeuplement en Martinique, comme en témoigne la pyramide des âges en forme de sablier (figure 1), avec un creux de la population en âge de procréer. Avec 3 670 naissances pour 3 290 décès en 2018 (figure 2), le solde naturel en Martinique reste cependant légèrement excédentaire. Pour autant, avec un solde migratoire fortement déficitaire, la Martinique perd des habitants chaque année. Ce phénomène de dépeuplement, loin de se résorber, s’accentue au fil du temps (– 0,8 % en moyenne par an de 2012 à 2017, contre –  0,5 % de 2007 à 2012). En France, seule la Guadeloupe est aussi confrontée à une telle crise démographique.

Figure 1Un déficit de population parmi les 20-40 ansPyramides de Martinique par sexe et âge quinquennal en 2016 et 2011 (nombre de personnes pour 10 000 habitants)

Un déficit de population parmi les 20-40 ans
Age Hommes Martinique 2016 Femmes Martinique 2016 Hommes Martinique 2011 Femmes Martinique 2011
0 253 242 296 291
5 300 293 327 326
10 326 318 354 341
15 337 321 348 350
20 248 236 276 281
25 213 258 214 270
30 203 276 209 283
35 213 286 281 381
40 282 371 341 438
45 356 441 373 462
50 394 485 354 404
55 364 410 302 358
60 311 367 258 305
65 257 304 205 237
70 199 233 172 211
75 160 201 136 179
80 112 159 90 134
85 59 104 47 84
90 25 58 19 41
95 7 20 5 17
  • Source : Insee, recensements de la population 2016 et 2011.

Figure 1Un déficit de population parmi les 20-40 ansPyramides de Martinique par sexe et âge quinquennal en 2016 et 2011 (nombre de personnes pour 10 000 habitants)

  • Source : Insee, recensements de la population 2016 et 2011.

Figure 2Le nombre de naissances reste supérieur au nombre de décèsNaissances, décès et solde naturel en Martinique de 1994 à 2018 (en nombre)

Le nombre de naissances reste supérieur au nombre de décès
Années Naissances Solde naturel Décès
1994 5 689 3 524 2 165
1995 5 630 3 357 2 273
1996 5 615 3 376 2 239
1997 5 683 3 325 2 358
1998 5 793 3 275 2 518
1999 5 766 3 215 2 551
2000 5 890 3 251 2 639
2001 5 774 3 074 2 700
2002 5 391 2 742 2 649
2003 5 429 2 702 2 727
2004 5 255 2 608 2 647
2005 5 032 2 422 2 610
2006 5 369 2 706 2 663
2007 5 316 2 486 2 830
2008 5 333 2 540 2 793
2009 5 174 2 404 2 770
2010 4 888 2 045 2 843
2011 4 475 1 734 2 741
2012 4 458 1 642 2 816
2013 4 128 1 226 2 902
2014 4 367 1 048 3 319
2015 3 972 915 3 057
2016 3 782 498 3 284
2017 3 640 423 3 217
2018 3 670 378 3 292
  • Source : Insee, statistiques de l'état civil.

Figure 2Le nombre de naissances reste supérieur au nombre de décèsNaissances, décès et solde naturel en Martinique de 1994 à 2018 (en nombre)

  • Source : Insee, statistiques de l'état civil.

Une hausse des naissances, malgré le vieillissement de la population

En 2018, 3 670 bébés sont nés en Martinique, soit 30 naissances de plus qu’en 2017. Cette légère hausse survient après trois ans de baisse consécutive et une baisse des naissances de 31 % en dix ans. En 2018, l’indice conjoncturel de fécondité augmente : le nombre d’enfants par femme s’établit à 1,89 en 2018, contre 1,73 en 2017 (figure 3). Ainsi, les femmes en âge de procréer en Martinique ont à nouveau plus d’enfants qu’en France métropolitaine (1,84). Cette hausse par rapport à 2017 s’expliquerait en partie par l’épidémie du virus Zika : les risques de malformation du fœtus auraient conduit certaines femmes à repousser leur grossesse. L’indice conjoncturel de fécondité reste cependant inférieur au seuil de renouvellement des générations évalué à 2,07. Par ailleurs, le taux de natalité de 9,7 ‰ est plus bas qu’en France métropolitaine (11,1 ‰), en lien avec une population de femmes en âge de procréer en diminution.

Figure 3Une forte hausse de l’indicateur conjoncturel de fécondité en 2018Chiffres clés sur la population de Martinique et de France métropolitaine

Une forte hausse de l’indicateur conjoncturel de fécondité en 2018
Martinique France métropolitaine
2008 2017 2018 2018
Natalité, fécondité
Naissances vivantes 5 333 3 640 3 670 719 737
Age moyen de la mère 29,9 30,3 29,9 30,7
Taux de natalité (‰) 13,4 9,8 9,7 11,1
Indicateur conjoncturel de fécondité 2,10 1,73 1,89 1,84
Mortalité
Décès 2 793 3 217 3 292 594 298
Taux de mortalité (‰) nd nd 8,8 9,3
Espérance de vie à la naissance
Hommes 77,6 78,6 (p) 78,6 (p) 79,5
Femmes 83,8 84,6 (p) 84,7 (p) 85,4
Nuptialité
Mariages enregistrés 1 395 1 073 nd 229 000
Taux de nuptialité (‰) 3,5 2,9 nd 3,5
  • Note : nd - non disponible ; p – provisoire
  • Source : Insee, estimations de population et statistiques de l'état civil, recensement de la population.

Une espérance de vie stable et proche de celle de la France métropolitaine

Comme en 2017, l’espérance de vie à la naissance des femmes est de 84,6 ans et de 78,6 ans pour les hommes. En France métropolitaine, l’espérance de vie reste légèrement supérieure (respectivement 85,4 ans et 79,5 ans).

En 2018, 3 290 personnes sont décédées en Martinique, en hausse de 80 par rapport à 2017. Le nombre de décès a progressé de 18 % en dix ans et de 30 % en vingt ans, en lien avec le vieillissement de la population : un quart de la population a plus de 60 ans. Néanmoins, le taux de mortalité s’établit à 8,8 ‰, inférieur à celui de France métropolitaine (9,3 ‰).

Le nombre de divorces au plus haut niveau en 2016

En 2016, le nombre de divorces double par rapport à 2015 et atteint un record avec 770 divorces prononcés. Depuis une décennie, les normes culturelles évoluent. Le taux de nuptialité est en baisse (2,9 ‰ en 2017 contre 3,5 ‰ en 2008) avec 1 070 mariages enregistrés en 2017. Dans le même temps, le nombre de Pacs a fortement progressé au cours de ces dernières années (213 en 2017 contre seulement 134 en 2007).

Plus de la moitié des enfants mineurs vivent dans une famille monoparentale

Sur 100 enfants mineurs en Martinique, seuls 39 vivent dans une famille avec leurs deux parents au domicile et leurs frères et sœurs s’ils en ont (ils sont 68 en France). Par ailleurs, 54 enfants vivent dans une famille monoparentale et résident le plus souvent avec leur mère (21 en France). Enfin, sept enfants vivent dans une famille recomposée, dans laquelle les enfants ne sont pas tous du couple.

Définitions

L’espérance de vie à la naissance est égale à la durée de vie moyenne d’une génération fictive qui connaîtrait tout au long de son existence les conditions de mortalité par âge de l’année considérée.

L’indicateur conjoncturel de fécondité est la somme des taux de fécondité par âge observés une année donnée. Cet indicateur donne le nombre moyen d’enfants qu’aurait une femme tout au long de sa vie si les taux de fécondité observés à chaque âge l’année considérée demeuraient inchangés.

Le solde naturel est la différence entre le nombre de naissances et le nombre de décès enregistrés au cours d’une période.

Le solde migratoire est la différence entre le nombre de personnes qui sont entrées sur le territoire et le nombre de personnes qui en sont sorties au cours d’une période.

Le taux de mortalité (brut) est le rapport du nombre de décès de l’année à la population totale moyenne de l’année.

Le taux de mortalité infantile est le rapport entre le nombre d’enfants décédés avant leur premier anniversaire et l’ensemble des enfants nés vivants.

Le taux de natalité est le rapport du nombre de naissances vivantes de l’année à la population totale moyenne de l’année.

Le taux de nuptialité est le rapport du nombre de mariages enregistrés de l’année à la population totale moyenne de l’année.

Pour en savoir plus

Creignou A., « Recensement de la population en Martinique : 372 594 habitants au 1ᵉʳ janvier 2017 », Insee Flash Martinique n° 131, décembre 2019.

Raimbaud B., « Bilan démographique : natalité et fécondité en forte baisse », Insee Flash Martinique n° 110, janvier 2019.