7 000 emplois verts en région centre-Val de Loire

Martine Blouin (Insee)

Comptant 7 000 emplois, les métiers verts occupent 0,7 % des emplois régionaux, un peu plus qu’au niveau national. La part des hommes prédomine largement, atteignant 83 %. Peu nombreuses, les femmes occupent davantage les métiers plus qualifiés. Si l’on ajoute les emplois verdissants, l’économie verte concerne 149 000 emplois en région Centre-Val de Loire. Le secteur du bâtiment rassemble la moitié des 142 000 emplois verdissants. Plus jeunes, les occupants des emplois verts totalisent un âge médian de 40 ans contre 43 ans dans l’emploi total régional.

Insee Flash Centre-Val de Loire
No 35
Paru le : Paru le 19/12/2019
Martine Blouin (Insee)
Insee Flash Centre-Val de Loire  No 35 - décembre 2019

Près de 7 000 emplois sont directement liés à l’environnement en Centre-Val de Loire. La part des emplois verts atteint ainsi 0,7 % de l’emploi total régional, dépassant les 0,5 % de la moyenne nationale (figure 1). Si l’on ajoute les emplois « verdissants », c’est à dire ceux amenés à évoluer afin de prendre en compte les enjeux environnementaux, l’économie verte régionale concerne 149 000 emplois. Les emplois verdissants régionaux représentent eux aussi une part un peu plus importante qu’au niveau national (respectivement 14,5 % contre 14,0 %).

Figure 1Part des métiers verts et verdissants dans l’emploi en 2016

nombre, %
Part des métiers verts et verdissants dans l’emploi en 2016 (nombre, %)
Centre-Val de Loire France métropolitaine
Effectifs Part des métiers verts dans l’emploi Effectifs Part des métiers verts dans l’emploi
Métiers verts 6 900 0,7 139 600 0,5
Métiers verdissants 141 600 14,5 3 602 800 14,0
Ensemble des métiers de l’économie verte 148 500 15,2 3 742 400 14,5
Ensemble des métiers 977 900 /// 25 759 900 ///
  • /// : absence de résultat due à la nature des choses.
  • Source : Insee, Recensement de la population 2016, exploitation complémentaire au lieu de travail

L’économie verte concerne 149 000 emplois régionaux…

Les emplois verts se divisent en trois grandes catégories de métiers (figure 2). Ceux liés à l’assainissement et au traitement des déchets, moins qualifiés, représentent 28 % de l’ensemble, contre 36 % au niveau national. Cette sous représentation bénéficie aux métiers œuvrant à la production et la distribution d’énergie qui regroupent la moitié des emplois verts régionaux. Quant aux métiers concernant la protection de la nature et l’environnement, leur poids régional équivaut à celui de la métropole, autour de 21 %.

Figure 2Répartition des métiers verts par domaine en 2016

%
Répartition des métiers verts par domaine en 2016 (%)
Assainissement et traitement des déchets Production et distribution d'énergie et d'eau Protection de la nature et de l'environnement
Centre-Val de Loire 28 51 21
France métropolitaine 36 43 21
  • Source : Insee, Recensement de la population 2016, exploitation complémentaire au lieu de travail

Figure 2Répartition des métiers verts par domaine en 2016

  • Source : Insee, Recensement de la population 2016, exploitation complémentaire au lieu de travail

Ces derniers, pourtant les moins nombreux, permettent cependant aux métiers verts d’afficher une légère hausse sur la période 2006-2016, malgré une conjoncture de l’emploi régional défavorable (figure 4).

Outre certains métiers typiques de l’agriculture ou de l’entretien des espaces verts, les emplois verdissants font la part belle au secteur du bâtiment. Celui-ci, très impacté par l’évolution des matériaux d’isolation et les nouveaux concepts de construction, rassemble à lui seul près de 40 % des emplois verdissants régionaux. Fortement touché par les difficultés de l’emploi, ce secteur tire à la baisse l’emploi verdissant sur la période 2006-2016.

Figure 4Répartition des effectifs dans les métiers verts et verdissants en 2016

Répartition des effectifs dans les métiers verts et verdissants en 2016
Centre-Val de Loire France métropolitaine Centre-Val de Loire France métropolitaine
Effectif* 2016/2006 Effectif* 2016/2006 Part des femmes Âge médian Part des femmes Âge médian
Ensemble des métiers 977 900 -0,3 25 759 900 0,2 49 43 48 42
Métiers verts 6 900 0,1 139 600 1,0 17 40 18 41
Assainissement et traitement des déchets 1 900 -0,7 50 100 0,5 8 44 7 43
Production et distribution d'énergie et d'eau 3 500 -0,3 60 000 0,1 20 38 20 40
Protection de la nature et de l'environnement 1 500 2,2 29 500 4,0 21 38 29 38
Métiers verdissants 141 600 -0,1 3 602 800 0,3 16 41 18 41
Agriculture et entretien des espaces verts 10 500 1,4 215 500 1,3 11 38 12 38
Agriculture, sylviculture 3 300 0,5 71 800 0,3 23 40 23 39
Entretien des espaces verts 7 200 1,8 143 700 1,9 6 38 6 37
Bâtiment 52 300 -1,0 1 346 700 -0,1 6 41 8 40
Conception, études 5 200 2,0 205 800 3,9 24 45 26 41
Conduite de travaux 4 700 -0,5 136 100 0,1 < 5 43 5 42
Gros œuvre 19 000 -1,0 425 900 -0,7 < 5 38 < 5 39
Second œuvre 23 400 -1,6 578 900 -0,9 6 42 6 41
Industrie 30 200 0,0 708 500 -0,1 16 39 18 39
Contrôle-qualité 7 700 0,3 175 500 0,0 39 41 36 40
Design industriel 2 500 2,7 100 800 2,4 48 39 52 37
Maintenance, mécanique 20 000 -0,4 432 200 -0,6 < 5 38 < 5 39
Recherche et développement 11 300 0,0 338 200 0,4 29 40 30 39
Recherche en industrie 8 500 0,5 228 100 0,3 24 39 25 39
Recherche publique 2 800 -1,5 110 100 0,8 41 41 41 39
Transports 28 800 0,4 708 100 0,6 16 46 14 45
Conduite 19 900 -0,2 499 800 0,4 11 47 9 46
Logistique 8 900 2,2 208 300 1,2 26 44 27 43
Autres 8 500 1,4 285 800 1,7 66 39 65 37
Commerce, achats 2 300 -0,6 109 500 1,1 47 43 54 39
Tourisme, animation 6 200 2,3 176 300 2,1 72 36 71 34
  • * Effectif arrondi à la centaine
  • Sources : Insee, recensements de la population 2006 et 2016, exploitations complémentaires au lieu de travail

...et montre des spécificités

Par les métiers qu’elle contient, l’économie verte est fortement masculine. Alors que l’emploi féminin atteint 49 % de l’emploi total régional, seuls 17 % des emplois verts sont occupés par des femmes. Moins présentes dans notre région dans le secteur de la protection de la nature et de l’environnement pour les métiers d’agents techniques forestiers et gardes des espaces verts, les femmes se retrouvent en proportion nettement plus élevée dans les métiers d’ingénieurs et cadres techniques de l’environnement, atteignant 36 % des effectifs. Cette catégorie de métiers voit sa part augmenter sensiblement ces dernières années, laissant présager une féminisation de l’économie verte dans les années à venir.

Le Centre-Val de Loire ne se démarque pas du niveau national pour ce qui est de l’âge médian des actifs des emplois verts. Celui-ci est sensiblement plus jeune que pour l’emploi total. Dans la région, il se situe à 40 ans contre 43 ans pour l’emploi total (41 ans pour les emplois verdissants).

On note des écarts importants entre les métiers verts : ceux concernant l’assainissement et le traitement des déchets affichent un âge médian plus élevé, 44 ans, contre 38 ans pour les autres catégories.

Les conditions d'emploi des métiers verts et verdissants se distinguent peu  de celles de l'emploi total régional. Trois sur quatre disposent d’un contrat à durée indéterminée, un sur dix travaille en indépendant. Seule la répartition entre les contrats à durée limitée diffère, avec une présence un peu plus forte des contrats d’apprentissage, emploi-jeune ou contrats de qualification.

La part de 0,7 % des emplois régionaux dans l’économie verte masque des écarts importants entre les départements (figure 3). Davantage présente dans les départements de l’axe ligérien, c’est en Indre-et-Loire qu’elle est le plus développée : elle y occupe 0,9 % des emplois, regroupant 30 % des emplois verts régionaux. Puis viennent le Loir-et-Cher et le Loiret avec respectivement 0,8 % et 0,7 % de l’emploi occupé. Le département du Cher lui consacre également une part élevée au sein de la région avec 0,8 %. À l’inverse, elle reste plus marginale dans les départements de l’Indre et de l’Eure-et-Loir.

Figure 3Répartition des métiers verts par département

%
Répartition des métiers verts par département (%)
Départements Métiers verts Ensemble des emplois Centre-Val de Loire poids des métiers verts dans l’emploi total
Cher 13 12 0,8
Eure-et-Loir 8 15 0,4
Indre 6 9 0,5
Indre-et-Loire 30 25 0,9
Loir-et-Cher 14 13 0,8
Loiret 28 27 0,7
Centre-Val de Loire 100 100 0,7
  • Source : Recensement de la population 2016, exploitation complémentaire au lieu de travail

Pour comprendre

L’Observatoire national des emplois et métiers de l’économie verte (Onemev) a défini deux approches pour étudier l’emploi dans l’économie verte : l’une repose sur l’activité des entreprises, l’autre, utilisée ici, s’intéresse au métier des individus.

Les métiers de l’économie verte regroupent les métiers verts et les métiers verdissants :

  • un métier vert est un métier « dont la finalité et les compétences mises en œuvre contribuent à mesurer, prévenir, maîtriser, corriger les impacts négatifs et les dommages sur l’environnement » (agent d’entretien des espaces naturels, garde forestier, technicien chargé de la police de l’eau,...).
  • un métier verdissant est un métier « dont la finalité n’est pas environnementale mais qui intègre de nouvelles compétences pour prendre en compte de façon significative et quantifiable la dimension environnementale dans le geste métier » (architecte, poseur en isolation thermique, jardinier,…).

Le « verdissement » effectif ne touche qu’une partie des professionnels. Faute de pouvoir estimer cette part, l’ensemble des effectifs d’une même profession est pris en compte.

Le nombre d’emplois correspondant aux métiers verdissants est donc surestimé.

Définitions

L’économie verte est définie comme répondant aux principes de développement durable. Sa production de biens et services a pour finalité une meilleure qualité l’environnementale en utilisant au mieux les ressources naturelles disponibles, visant la sobriété énergétique en favorisant les énergies renouvelables et une meilleure gestion des déchets.

Pour en savoir plus

Professions de l’économie verte : quelle dynamique de l’emploi, Dares résultats (avec en annexe la liste des professions de l’économie verte) n°006, janvier 2017.

Les professions de l’économie verte, Dares résultats n°007, janvier 2017.

Comprendre l’emploi dans l’économie verte par l’analyse des métiers, Commissariat général au développement durable, le point sur n°188, juin 2014.