9 800 naissances en 2017Naissances domiciliées en 2017 à Mayotte

Sandrine Sui-Seng, Claude Touzet, Insee

En 2017, 9 760 enfants sont nés de mères domiciliées à Mayotte, soit le plus haut niveau jamais enregistré. Le nombre de naissances continue d’augmenter, mais deux fois moins qu’en 2016. Les trois quarts des enfants nés en 2017 ont une mère de nationalité étrangère, comorienne pour la plupart. La moitié ont un père de nationalité étrangère. Six bébés sur dix ont au moins un de leurs parents français.

Les naissances se concentrent dans la maternité de Mamoudzou, qui rassemble 70 % des accouchements. Mais 4 % des accouchements ont lieu hors maternité, une part bien plus élevée qu’ailleurs en France. À la naissance de leur enfant, les mères sont plus jeunes que dans les autres territoires français ; parmi elles, 5 % sont mineures.

En 2017, 9 760 enfants sont nés de mères domiciliées à Mayotte. Le nombre de ces naissances continue donc d’augmenter (270 naissances supplémentaires, soit + 3 %) moins vite que les deux années précédentes (+ 23 % entre 2014 et 2015 et + 6 % entre 2015 et 2016). Ces fortes augmentations étaient dues essentiellement à la hausse du nombre de naissances de mères étrangères. Entre 2003 et 2014, le nombre des naissances était nettement inférieur : entre 7 000 et 7 500 en moyenne chaque année.

Une majorité de mères de nationalité comorienne

Trois quarts des mères domiciliées à Mayotte ayant eu un enfant en 2017 sont, comme en 2016 et au début des années 2000, de nationalité étrangère. La majorité sont comoriennes (69 %) et 4 % malgaches (figure 1). Parmi les mères françaises, 81 % sont nées à Mayotte, 12 % dans un autre département et 7 % à l’étranger.

Figure 1Pour sept naissances sur dix, la mère est comorienneNaissances vivantes domiciliées à Mayotte en 2017, selon la nationalité de la mère

nombre
Pour sept naissances sur dix, la mère est comorienne (nombre)
Ensemble Comorienne Malgache Française Autres nationalités
2014 7306 4326 200 2725 55
2015 8997 6271 256 2427 43
2016 9496 6588 437 2426 45
2017 9762 6742 419 2561 40
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Figure 1Pour sept naissances sur dix, la mère est comorienneNaissances vivantes domiciliées à Mayotte en 2017, selon la nationalité de la mère

  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Parallèlement, en 2017, la moitié des enfants sont nés d’un père de nationalité étrangère, principalement comorienne. Au final, comme en 2016, 58 % des nouveau-nés de 2017 ont au moins un parent français (figure 2). C’est bien moins qu’en 2014 (72 %).

Figure 258 % des nouveau-nés ont au moins un parent françaisNaissances vivantes domiciliées à Mayotte en 2017, selon la nationalité des parents

58 % des nouveau-nés ont au moins un parent français
En %
Ensemble 100
Père et mère français 19
Père français et mère étrangère 32
Père et mère étrangers 42
Mère française et père étranger 7
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Figure 258 % des nouveau-nés ont au moins un parent françaisNaissances vivantes domiciliées à Mayotte en 2017, selon la nationalité des parents

  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Sept bébés sur dix sont nés à Mamoudzou

La maternité de Mamoudzou concentre 70 % des naissances en 2017. C’est un peu plus qu’en 2016 (+ 3 points). Un quart des naissances sont prises en charge dans les maternités de Dzaoudzi, Dzoumogné, Kahani et Mramadoudou.

Quatre bébés sur dix sont nés dans la commune où réside leur mère. Les mères domiciliées à Mamoudzou et à Koungou ont accouché dans leur très grande majorité à Mamoudzou (93 %) (figure 3). Celles domiciliées dans une autre commune ont accouché pour moitié à Mamoudzou, que leur commune de résidence dispose ou non d’une maternité.

Figure 3La moitié des mères résidant hors Mamoudzou et Koungou accouchent à MamoudzouNaissances vivantes domiciliées à Mayotte en 2017, selon la commune de domicile et de naissance

nombre
La moitié des mères résidant hors Mamoudzou et Koungou accouchent à Mamoudzou (nombre)
Commune de naissance de l'enfant
Hors Mayotte Hors Mamoudzou Mamoudzou Total
Commune de domicile Hors Mamoudzou et Koungou 205 2 410 2 803 5 418
Mamoudzou et Koungou 95 228 4 021 4 344
Total 300 2 638 6 824 9 762
  • Note de lecture : 52 % des naissances de mères résidant hors de Mamoudzou et Koungou ont lieu à Mamoudzou.
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Figure 3La moitié des mères résidant hors Mamoudzou et Koungou accouchent à MamoudzouNaissances vivantes domiciliées à Mayotte en 2017, selon la commune de domicile et de naissance

  • Note de lecture : 52 % des naissances de mères résidant hors de Mamoudzou et Koungou ont lieu à Mamoudzou.
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

À Mayotte, 360 naissances ont eu lieu hors d’une maternité, soit 4 % des naissances (figure 5). Dans six cas sur dix, les mères ont néanmoins bénéficié de l’assistance d’un médecin ou d’une sage-femme. La part de naissances hors maternité s’est réduite à Mayotte (6 % en 2015), mais reste cependant bien plus élevée qu’ailleurs en France : 0,6 % à La Réunion et en Guyane et 0,5 % en métropole. Elle est deux fois plus élevée parmi les mères étrangères que parmi celles de nationalité française.

De plus en plus de mères accouchent hors de Mayotte

Davantage de mères domiciliées à Mayotte accouchent hors du département : 300 en 2017, soit deux fois plus qu’en 2014 (figure 4). La moitié ont accouché à La Réunion et l’autre moitié en métropole. Ces mères sont en majorité nées en France : 45 % à Mayotte et 21 % en métropole.

Les naissances hors du département restent cependant rares (3 % des naissances en 2017).

Figure 4Forte hausse des accouchements en métropole et à La Réunion Naissances vivantes hors Mayotte de mères domiciliées à Mayotte en 2017, selon le lieu de naissance

nombre
Forte hausse des accouchements en métropole et à La Réunion (nombre)
Ensemble La Réunion Métropole
2014 135 71 64
2015 173 89 84
2016 211 116 95
2017 300 155 145
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Figure 4Forte hausse des accouchements en métropole et à La Réunion Naissances vivantes hors Mayotte de mères domiciliées à Mayotte en 2017, selon le lieu de naissance

  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Une mère sur vingt est mineure

À la naissance de leur enfant, les mères sont âgées en moyenne de 27,8 ans, comme en Guyane. Elles sont plus jeunes qu’à La Réunion (28,5 ans) et qu’en métropole (30,4 ans).

La différence d’âge entre les parents est plus élevée qu’ailleurs en France : les pères ont en moyenne 7 ans de plus que les mères, contre 3 ans de plus à La Réunion ou en métropole.

En 2017, 470 enfants sont nés de mères mineures, soit un peu moins qu’en 2016 (490). Ces naissances représentent encore 5 % des naissances à Mayotte, contre 2 % à La Réunion, 6 % en Guyane et 0,4 % en métropole.

Figure 5Près de 400 naissances hors d'une maternité en 2017Naissances vivantes domiciliées à Mayotte en 2017 et 2015, selon les conditions d’accouchement

Près de 400 naissances hors d'une maternité en 2017
Mayotte Métropole
2017 2015 2017
Nombre en % % Nombre en %
Maternité ou Hôpital 8 950 94,6 92,5 712 800 98,0
À domicile ou d’autres lieux avec assistance1 210 2,3 3,2 3 400 0,5
À domicile ou d’autres lieux sans assistance 150 1,5 2,7 410 0,1
Non déclaré 160 1,6 1,6 10 980 1,5
Ensemble 9 460 100 100 727 590 100
  • Note : les jugements déclaratifs de naissance (pour les naissances déclarées en dehors du délai légal) ne sont pas comptabilisés dans ce tableau car les données sur les conditions de l'accouchement ne sont pas disponibles dans ce type de bulletin.
  • 1 : assistance d’un médecin ou d’une sage-femme.
  • Source : Insee, statistiques de l’état civil.

Sources

Les statistiques d’état civil sur les naissances sont issues d’une exploitation des informations transmises par les mairies à l’Insee. L'Insee s'assure de l'exhaustivité et de la qualité des données avant de produire les fichiers statistiques d'état civil. Sont présentées ici les naissances domiciliées à Mayotte, c’est-à-dire les naissances de mères qui résident à Mayotte. Le nombre diffère légèrement des naissances enregistrées (qui ont eu lieu sur l’île). Ainsi, 13 bébés sont nés à Mayotte alors que les mères n’y vivent pas. Aussi, 300 naissances sont domiciliées à Mayotte alors qu’elles n’ont pas eu lieu à Mayotte. Les naissances domiciliées sont préférées aux naissances enregistrées car elles permettent une meilleure appréhension des évolutions démographiques d’un territoire. En effet, les bébés qui ne naissent pas à Mayotte alors que la mère y vit, vont très vite venir vivre à Mayotte

Pour en savoir plus

Papon S. « Les naissances en 2017 », Insee Résultats, septembre 2018 ;

Beaumel C., Papon S. « Plus de 67 millions d’habitants en France au 1ᵉʳ janvier 2018 », Insee Première n° 1683, janvier 2018 ;

Merceron S. « Une natalité record », Insee Flash Mayotte n° 54, août 2017 ;

Marie C.-V., Breton D., Crouzet M., Fabre E., Merceron S., « Migrations, natalités et solidarités familiales - La société de Mayotte en pleine mutation », Insee Analyses Mayotte n° 12, mars 2017 ;

Le compte Twitter de l’Insee La Réunion-Mayotte : @InseeOI.