La consommation des ménages en biens accélère en mai (+1,0 %)Dépenses de consommation des ménages en biens - mai 2017

En mai 2017, les dépenses de consommation des ménages en biens augmentent de 1,0 % en volume*, après +0,4 % en avril. Les achats de vêtements et d'automobiles rebondissent nettement. En revanche, les dépenses en énergie et en produits alimentaires ralentissent.

Informations rapides
No 172
Paru le : 30/06/2017
Prochaine parution le : 29/09/2017 à 08h45 - août 2017

En mai 2017, les dépenses de consommation des ménages en biens augmentent de 1,0 % en volume*, après +0,4 % en avril. Les achats de vêtements et d'automobiles rebondissent nettement. En revanche, les dépenses en énergie et en produits alimentaires ralentissent.

*Les volumes sont mesurés aux prix de l'année précédente chaînés (en milliards d'euros 2010) et corrigés des variations saisonnières et des effets des jours ouvrables (CVS-CJO).

Graphique1 – La consommation totale de biens

  • Source : Insee

Biens fabriqués : rebond marqué

En mai 2017, les achats de biens fabriqués repartent à la hausse (+1,5 % après −1,1 %), portés par les dépenses en biens durables (+1,0 % après −0,9 %) et en habillement.

Biens durables : reprise

En mai, les achats d'automobiles rebondissent (+2,0 % après −1,0 %), notamment les véhicules neufs et d'occasion, ainsi que les véhicules de loisirs (camping-cars). Les dépenses en biens d'équipement du logement sont stables après une baisse de 0,9 % en avril : une baisse des achats dans l'électronique grand public est compensée par une hausse dans les équipements de communication (notamment de smartphones). En outre, les achats d'appareils photos chutent, comme en avril.

Habillement-textile : rebond

En mai, les dépenses en habillement-textile augmentent fortement (+4,6 % après −2,2 % en avril). En particulier, les achats de vêtements et de chaussures rebondissent après deux mois de baisse.

Autres biens fabriqués : légère hausse

En mai, les achats en « autres biens fabriqués » se redressent légèrement (+0,2 % après −0,6 %). Les dépenses en quincaillerie-bricolage baissent de nouveau, tandis que les achats de parfums rebondissent.

Graphique3 – Décomposition des biens fabriqués

  • Source : Insee

Énergie : moindre hausse

En mai 2017, la consommation d'énergie ralentit légèrement (+2,3 % après +3,4 %). Les dépenses en gaz et électricité décélèrent nettement tandis que la consommation de produits pétroliers raffinés rebondit (+2,5 % après −1,4 %), en particulier celle de gazole et de gaz de pétrole liquéfié (GPL).

Graphique2 – Décomposition de l'énergie

  • Source : Insee

Alimentaire : quasi-stabilité

En mai 2017, la consommation de produits alimentaires est presque inchangée (−0,1 %), après une progression marquée en avril (+0,8 %). La consommation de produits agricoles non transformés augmente pour le troisième mois consécutif, alors que les dépenses en produits agroalimentaires se replient, notamment les produits à base de viandes.

Graphique4 – Alimentaire, biens fabriqués et énergie

  • Source : Insee

L'évolution d'avril 2017 est légèrement abaissée

Par rapport à l'estimation précédente, l'évolution des dépenses de consommation des ménages en biens en avril 2017 est abaissée de 0,1 point, à +0,4 %. Depuis la précédente publication, de nouvelles informations ont été intégrées, notamment sur l'équipement du logement, et les coefficients de correction des variations saisonnières ont été actualisés.

Tableau – Dépenses de consommation des ménages

(variations en %, données CVS-CJO)
Dépenses de consommation des ménages
Poids (1) Mar. 2017 Avr. 2017 Mai. 2017 Mai. 17 / Mai. 16 T / T-1 (2)
Alimentaire 38 0,2 0,8 –0,1 1,9 1,0
- hors tabac 35 0,7 1,0 –0,1 2,3 1,3
Biens fabriqués 45 0,1 –1,1 1,5 2,2 0,9
- biens durables 22 0,6 –0,9 1,0 2,7 0,9
dont :
- automobiles 12 0,2 –1,0 2,0 4,0 –0,3
- équipement du logement 7 1,5 –0,9 0,0 2,0 3,3
- habillement 9 –1,8 –2,2 4,6 4,1 2,1
- autres biens fabriqués 13 0,6 –0,6 0,2 0,1 –0,1
Énergie 17 –1,4 3,4 2,3 –2,0 –4,0
- dont énergie, eau, déchets 10 –3,6 7,4 2,1 –1,2 –6,8
- dont produits raffinés 7 1,3 –1,4 2,5 –2,9 –0,1
Total 100 –0,1 0,4 1,0 1,3 0,1
- dont produits manufacturés 84 0,0 –0,5 0,8 1,5 0,6
  • (1) Pondération dans la consommation des ménages en biens en valeur en 2016
  • (2) Trois derniers mois rapportés aux trois mois précédents