Enquête sur les technologies de l'information et de la communication (auprès des ménages) / TIC

Sources
Dernière mise à jour le : 29/12/2016

Présentation de l'opération

Organisme producteur :

Insee. Direction des statistiques démographiques et sociales (DSDS)

Type d'opération :

Enquête

Objectifs :

L'objectif de l'enquête sur les technologies de l'information et de la communication (TIC) réalisée auprès des ménages est de collecter des informations décrivant l'équipement et les usages des ménages dans le domaine des technologies de l'information et de la communication (informatique, internet fixe et mobile) ;

Cette enquête répond ainsi à une demande de l'Union européenne sur l'utilisation des TIC.

Thèmes abordés :

L'interrogation porte :

- sur l'équipement des ménages en micro-ordinateurs (ordinateur de table, ordinateur portable) et en accès à Internet (y compris par téléphone mobile à fonction internet ou ordinateur de poche type palm ou PDA);

- leurs usages et fréquence d'utilisation, le recours à l'administration et au commerce en ligne.

Chaque année, l'enquête sur les technologies de l'information et de la communication (TIC) évalue un sujet particulier à travers un module spécifique :

En 2009, l'achat en ligne de biens par internet.
En 2010, la sécurité sur internet.
En 2011, les compétences en informatique et en internet des individus et leurs modes d'acquisition.
En 2012, l’utilisation de l’internet mobile.
En 2013, l’utilisation des sites administratifs.
En 2014, l’utilisation des sites de partage ou de stockage de fichier (cloud).
En 2015, la sécurité internet.
En 2016, la confidentialité et protection de la vie privée.
En 2017, les questions sur l'utilisation d'internet et le recours au e-commerce sont étoffées, et une extension est conduite dans les DOM qui se poursuivra au second semestre.

Champ de l'opération

Champ géographique :

France métropolitaine et départements d'outre-mer (DOM)

Champ(s) statistique(s) couvert(s) :

Ménages dans lesquels une personne au moins est âgée de 15 ans ou plus.

Caractéristiques techniques

Unité statistique enquêtée :

Ménage

Périodicité de l'opération :

Annuelle

Période et mode de collecte :

L'enquête a lieu en avril et mai de chaque année par téléphone. La collecte est assistée par informatique (Capi). Les ménages non présents dans l'annuaire ont été enquêtés en face à face en 2008, dans le cadre d'un dispositif complémentaire à but méthodologique.

A partir de 2010, une enquête complémentaire par internet et par voie postale est réalisée pour couvrir l'ensemble de la population (cf plan de sondage). Elle remplace l'enquête en face à face réalisée en 2008.

Historique :

De 1996 à 2005, le dispositif d'enquêtes permanentes des conditions de vie (EPCV) permettait de mesurer chaque année le taux d'équipement des ménages en téléphone portable et micro-ordinateur.

Depuis 1999, il permettait de suivre également l'accès des ménages à internet.

À partir de 2001, a été mis en place un volet variable de l'enquête permanente des conditions de vie des ménages : l'enquête "Nouvelles technologies". Elle a permis de mesurer la diffusion de différents équipements au niveau du ménage et des individus.

Elle a également abordé, de manière détaillée, l'usage du téléphone portable, du minitel, du micro-ordinateur et d'internet, décliné par lieu d'utilisation : domicile, travail, école.

La dernière enquête menée en octobre 2005, en tant que volet variable du dispositif EPCV, a eu pour but plus particulier de préciser l'impact des TIC sur les conditions de vie des ménages, les compétences des individus (notamment dans la téléphonie mobile et internet) et le partage des équipements au sein du ménage.

En 2005 et 2006, l'enquête de conjoncture auprès des ménages (Camme) a été mobilisée dans le cadre de "micro-plateformes" qui ont permis d'aborder le thème de l'utilisation des TIC.

Depuis 2007, étant donné le développement des nouvelles technologies, l'enquête sur les technologies de l'information et de la communication (TIC) auprès des ménages est devenue une enquête annuelle à part entière.

Plan de sondage :

Entre 2007 et 2010, la base de sondage était constituée des numéros de téléphone d'abonnés figurant dans l'annuaire de France Télécom. Etaient donc exclus les ménages n'ayant pas le téléphone, ceux inscrits sur la liste rouge ou orange, ceux disposant uniquement d'un téléphone GSM (cellulaire, portable) ou dont la ligne est totalement dégroupée. Environ 7 000 ménages résidant en France métropolitaine étaient interrogés. L'enquête était également réalisée, par téléphone, à hauteur d'une centaine de ménages dans chaque département d'outre-mer (DOM).

A partir de 2011, l'échantillon de l'enquête TIC en métropole est constitué de ménages tirés dans la Taxe d'Habitation. L'enquête s'est faite selon deux modes de collecte :

- un échantillon de ménages dont le numéro de téléphone se trouve dans l'annuaire " pages blanches " sont enquêtés par téléphone ;

- un échantillon de ménages non présents dans l'annuaire " pages blanches " sont interrogés par Internet/papier : un courrier est envoyé aux ménages et ils peuvent répondre soit en remplissant un questionnaire papier, soit en se connectant sur un site Internet où le répondant peut remplir le questionnaire en ligne.

Dans les DOM, le même protocole a été mis en place en 2011 pour la Réunion et la Martinique, et en 2014 pour la Guadeloupe et la Guyane.
En 2016, l'échantillon de l'enquête téléphonique est composé de 3500 ménages en métropole et d'une centaine de ménages dans chacun des quatre DOM. L'échantillon de l'enquête internet/papier est composé de 22 000 ménages en métropole et de 1000 ménages pour les quatre DOM.

Autres spécifications :

Cette enquête s'inscrit dans le cadre du règlement n°808/2004 adopté en date du 21 avril 2004 par le Parlement européen et le Conseil des ministres concernant la mise en œuvre du plan d'action eEurope 2005 consacré aux TIC.

Ce règlement cadre prévoit la réalisation d'une enquête annuelle destinée à collecter des données sur l'équipement et les comportements des ménages et des individus en matière de technologies de l'information et de la communication (TIC). Chaque État membre doit fournir à Eurostat environ 130 indicateurs.

Voir aussi :