L’Insee lance la campagne de recensement 2020 et annonce les résultats du bilan démographique 2019

L’Institut national des statistiques et des études économiques (Insee) lance l’enquête du recensement de la population pour l’année 2020. Elle se déroulera du jeudi 16 janvier au samedi 15 février dans les communes de moins de 10 000 habitants concernées, et jusqu’au samedi 22 février dans les villes de plus de 10 000 habitants. Cette enquête permet de compter toutes les personnes qui habitent sur le territoire français.

Communiqués de presse
Dernière mise à jour le :14/01/2020

À cette occasion, l’Insee publie également deux Insee Première :

Enquête de recensement de la population : top départ le 16 janvier 2020

L’enquête de recensement a lieu tous les ans et concerne chaque année 9 millions de personnes habitant dans 5 millions de logements enquêtés. Menée en partenariat avec les communes, l’enquête a pour objectifs de mieux connaître la population française afin de prendre des décisions adaptées pour la collectivité et de produire des chiffres de référence pour l’application des lois et des règlements.

Toutes les modalités pratiques de l’enquête sont à retrouver dans l’ Insee en Bref et dans le dossier de presse ou sur le site http://le-recensement-et-moi.fr.

Les chiffres clés du bilan démographique de l’année 2019

Retrouvez l’étude complète sur le site de l’Insee à ce lien.
Un ensemble d’études est également publié par les directions régionales, elles sont à retrouver sur le site de l’Insee à ce lien.

En 2018, 4 millions d’enfants mineurs vivent avec un seul de leurs parents au domicile

En France, en 2018, 68 % des enfants mineurs vivent dans une famille « traditionnelle », 21 % vivent dans une famille monoparentale, et 11 % vivent dans une famille recomposée : 7 % avec un parent et un beau-parent et 4 % avec leurs deux parents. Au total, 28 % des enfants résident donc avec un seul de leurs parents.
Dans les familles recomposées, les enfants vivent moins souvent avec deux adultes en emploi (58 %) que dans les familles « traditionnelles » (68 %). Les enfants des familles recomposées sont moins présents dans les grands centres urbains, où à l’inverse la proportion d’enfants en famille monoparentale est forte. La part des enfants vivant en famille recomposée varie de 7 % en Martinique et dans les Hauts-de-Seine à 17 % en Guyane. Les enfants des familles « traditionnelles » vivent plus souvent à l’Ouest et à l’Est de la France, alors que ceux des familles monoparentales sont très présents dans le pourtour méditerranéen et les départements d’Outre-mer.

Retrouvez l’étude complète sur le site de l’Insee à ce lien.
Un ensemble d’études est également publié par les directions régionales. Vous en retrouverez la liste dans le dossier de presse dans le « Pour en savoir plus ».
Elles sont à retrouver sur le site de l’Insee à ce lien.