Aller au contenu

Aller au menu principal

Aller à la recherche

Liens transversaux haut

En 2012, plus d’immatriculations d’auto-entreprises, moins de créations de sociétés

Olivier Filatriau et Véronique Batto, division Répertoire statistique et autres infrastructures, Insee

Résumé

En 2012, 550 000 entreprises ont été créées en France, soit autant qu’en 2011. D’un côté, les créations d’entreprises individuelles sont en légère hausse (+ 2 %), portées par les demandes d’immatriculation d’auto-entreprises (+ 5 %). D’un autre côté, le nombre de créations de sociétés diminue (- 4 %). Globalement, hors auto-entreprises, les créations d’entreprises sont en baisse (- 6 %).

Tous types d’entreprises confondus, les créations évoluent peu dans une majorité de régions. Elles sont stables ou en hausse dans la plupart des secteurs, mise à part la baisse marquée dans les activités immobilières (- 11 %), financières et d’assurance (- 7 %). Les créations augmentent le plus fortement dans l’information et la communication (+ 7 %) et dans l’enseignement, la santé humaine et l’action sociale (+ 6 %).

La majorité des entreprises créées (95 %) n’ont aucun salarié, ce qui fait écho à la part élevée des nouveaux auto-entrepreneurs (56 %). Toutefois, même hors auto-entrepreneurs, la part des entreprises employeuses reste faible (12 %). Comme en 2011, l’âge moyen des créateurs d’entreprises individuelles est de 38 ans. La part des créatrices continue d’augmenter pour atteindre 38 %, contre 34 % il y a dix ans.

Sommaire

Encadré

Publication

En 2012, le nombre de créations d’entreprises est stable

Avec 550 000 entreprises créées en 2012 contre 549 800 en 2011, le nombre total de créations d’entreprises marchandes non agricoles est stable. En 2011, il avait baissé de 12 % après le pic de créations de 2010 (graphique 1).

En 2012, le nombre de nouvelles entreprises individuelles (EI) augmente (+ 2 %) : les demandes d’immatriculation en auto-entreprise (+ 5 %) endiguent la baisse des autres créations d’EI (- 9 %). En revanche, les sociétés créées sont moins nombreuses (- 4 %) : leur part dans l’ensemble des créations recule légèrement à 29 %. Depuis la mise en place du régime de l’auto-entrepreneur en 2009, les nouvelles immatriculations sous ce régime restent majoritaires parmi l’ensemble des demandes de créations (56 % en 2012 après 53 % en 2011). Elles représentent 79 % des seules créations d’EI (76 % en 2011).

Graphique 1 - Évolution du nombre de créations d’entreprises

Graphique 1 - Évolution du nombre de créations d’entreprises

Lecture : entre 2011 et 2012, le nombre de créations d’entreprises augmente de 187 unités ; seul le nombre de créations d’auto-entreprises est en hausse (+ 15 600 unités).

Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.

Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Retour au sommaire

Le statut de SAS gagne encore du terrain parmi les créations de sociétés

En 2012, 29 % des entreprises créées sont des sociétés. La part des sociétés à responsabilité limitée (SARL) continue de diminuer, même si elles restent encore prépondérantes parmi l’ensemble des créations de sociétés (76 % après 79 % en 2011 et 91 % en 2008). Parmi les sociétés, la part des SARL unipersonnelles stagne (29 % après 30 %) alors qu’elle avait fortement augmenté depuis 2009 (graphique 2). Celle des autres SARL diminue légèrement (47 % après 49 %) après les fortes baisses de ces dernières années. Parallèlement, la part des sociétés par actions simplifiées (SAS) continue de croître (19 % après 16 % en 2011).

Graphique 2 - Répartition des sociétés créées par forme juridique

Graphique 2 - Répartition des sociétés créées par forme juridique

Lecture : en 2012, la part de l’ensemble des SARL parmi les sociétés créées s’établit à 77 %, celle de l’ensemble des SAS à 19 %.

Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.

Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Retour au sommaire

Moins de créations dans les activités immobilières, financières et d’assurance

Avec le regain des créations d’auto-entreprises en 2012, les créations d’entreprises augmentent dans certains secteurs d’activité, après la baisse généralisée de 2011 (tableau 1). Les hausses sont les plus fortes dans les secteurs « Information et communication » (+ 7 %), « Enseignement, santé humaine et action sociale » (+ 6 %), ainsi que dans la construction (+ 3 %). Les seuls secteurs où les créations d’entreprises diminuent sont les activités immobilières (- 11 %), financières et d’assurance (- 7 %). Dans ces deux secteurs, les immatriculations d’auto-entreprises représentent une faible part des créations (respectivement 14 % et 16 % contre 56 % tous secteurs confondus).

Hors auto-entrepreneurs, les créations sont en baisse dans tous les secteurs, hormis le secteur « Enseignement, santé humaine et action sociale » (+ 3 %) du fait de la hausse dans la santé humaine. Les secteurs « Information et communication » (- 3 %) et « Autres services aux ménages » (- 4 %) sont ceux dont la diminution est la moins marquée, alors que le recul est fort dans l’industrie (- 14 %), dans les activités immobilières (- 11 %) et dans les activités financières et d’assurance (- 10 %).

Si l’on se limite aux seules sociétés, le nombre de créations est en baisse dans tous les secteurs (- 4 %), à l’exception notable du secteur « Enseignement, santé humaine et action sociale » (+ 11 %), et plus particulièrement de l’enseignement culturel qui comprend la formation en arts, théâtre et musique. Les baisses les plus marquées concernent l’industrie (- 13 %) et les activités financières et d’assurance (- 11 %). En 2011, le nombre de créations dans l’industrie était caractérisé par une forte baisse consécutive à la fin d’un pic observé en 2009 et 2010, lié à l’évolution du tarif de rachat d’électricité par EDF : celle-ci avait alors dopé les immatriculations d’entreprises de production d’électricité, essentiellement d’origine solaire. En 2012, les créations de sociétés augmentent de 3 % dans le secteur « Production et distribution d’eau, assainissement, gestion des déchets et dépollution », mais cela ne permet pas de compenser les baisses dans les autres secteurs industriels.

Tableau 1 - Évolution du nombre de créations d’entreprises par secteur d’activité en 2011 et 2012
en %
* Niveau d’agrégation A 10 de la NAF rév. 2.
Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).
Secteur d’activité* Évolution 2011/2010 Évolution 2012/2011
Ensemble Entreprises hors auto-entreprises Ensemble Entreprises hors auto-entreprises
Industrie, dont : - 14,9 - 26,7 1,0 - 13,6
industrie hors production d’électricité - 3,3 - 5,1 4,4 - 7,9
Construction - 11,5 - 0,1 3,0 - 8,3
Commerce, transports, hébergement et restauration - 9,9 - 4,3 - 1,7 - 6,2
Information et communication - 13,0 2,7 7,0 - 3,3
Activités financières et d’assurance 0,4 3,0 - 6,6 - 10,5
Activités immobilières 6,2 8,2 - 11,2 - 11,1
Soutien aux entreprises - 14,5 0,1 - 2,0 - 5,0
Enseignement, santé humaine et action sociale - 2,7 8,3 6,1 2,5
Autres services aux ménages - 21,0 - 8,1 - 0,1 - 4,3
Ensemble - 11,6 - 2,1 0,0 - 6,1

Retour au sommaire

Dans presque toutes les régions, le nombre de créations évolue peu

Par rapport à 2011, l’évolution du nombre de nouvelles entreprises est faible dans quasiment toutes les régions (graphique 3). Dans 22 des 26 régions, l’évolution est comprise entre - 2,5 % et + 3,5 %. Dans presque toutes les régions, le nombre de créations d’EI hors auto-entreprises diminue, de même que celui des créations de sociétés.

Graphique 3 - Évolution du nombre de créations d’entreprises par région en 2011 et 2012

Graphique 3 - Évolution du nombre de créations d’entreprises par région en 2011 et 2012

Lecture : en 2012, le nombre de créations d’entreprises est en hausse de 5,8 % en Franche-Comté. Les évolutions atypiques en Guyane découlent essentiellement d’entreprises créées à des fins de défiscalisation par des sociétés d’investissement dans le cadre de la loi du 21 juillet 2003 de programme pour l’outre-mer. Les fortes baisses à La Réunion et en Guadeloupe s’expliquent par le même phénomène en 2011 mais surtout par un reliquat de créations de sociétés en production d’énergie électrique (solaire) en 2011. Il n’est pas sûr que ces sociétés aient réellement débuté leur activité.

Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.

Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Retour au sommaire

Des créations très majoritairement sans salarié

95 % des entreprises créées n’ont aucun salarié. Ceci s’explique en partie par la part importante des nouveaux auto-entrepreneurs (56 %). Cependant, même hors auto-entreprises, seules 12 % des nouvelles entreprises emploient un ou des salariés (tableau 2). Ces entreprises employeuses comprennent en moyenne 2,9 salariés. L’industrie, le commerce et la construction sont les secteurs où les nouvelles entreprises sont le plus souvent employeuses. Inversement, les créations d’entreprises sans salarié sont les plus fréquentes dans le secteur « Enseignement, santé humaine et action sociale ». Parmi les nouvelles entreprises employeuses, l’effectif salarié moyen est le plus élevé dans l’industrie (4,0) et le plus faible dans les activités immobilières (1,8).

Tableau 2 - Créations d’entreprises et nombre moyen de salariés par secteur d’activité en 2012
* Niveau d’agrégation A 10 de la NAF rév. 2.
Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.
Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).
Secteur d’activité* Créations sans salarié (en %) Nombre moyen de salariés (si au moins un salarié)
parmi l’ensemble des créations parmi les créations hors auto-entreprises
Industrie 93,3 82,6 4,0
Construction 90,5 79,5 3,0
Commerce, transports, hébergement et restauration 92,2 85,0 2,7
Information et communication 97,8 93,3 2,4
Activités financières et d’assurance 95,3 94,4 2,7
Activités immobilières 97,7 97,3 1,8
Soutien aux entreprises 97,0 92,4 3,1
Enseignement, santé humaine et action sociale 98,1 95,8 3,2
Autres services aux ménages 96,4 83,5 2,4
Ensemble 94,6 87,9 2,9

Retour au sommaire

De plus en plus de femmes créatrices d’entreprises

En 2012, l’âge moyen des créateurs d’EI est de 38 ans. Comme en 2011, les auto-entrepreneurs sont un peu plus représentés que les autres créateurs d’EI dans les tranches d’âge extrêmes : avant 30 ans et à partir de 60 ans. Mais les âges moyens sont identiques. Tous types d’EI, l’âge moyen reste le plus faible dans le secteur « Information et communication » (34 ans) et le plus élevé dans les activités immobilières (41 ans). Seuls 142 créateurs d’EI étaient mineurs au moment de leur formalité de création : 38 avaient 16 ans ou moins et 104 avaient 17 ans.

En 2012, 38 % des EI ont été créées par des femmes alors que dix ans plus tôt cette part était de 34 %. Celles-ci sont très légèrement plus jeunes en moyenne que les hommes. Les femmes sont majoritaires parmi les créateurs dans l’enseignement, la santé humaine et l’action sociale (60 %) et dans les autres services aux ménages (57 %) (graphique 4). Les créateurs hommes sont quant à eux très présents dans l’information et la communication (83 %) et encore bien plus dans la construction (97 %). L’industrie est le secteur qui s’est le plus féminisé ces dix dernières années : les femmes y représentent 45 % des créations en 2012 contre 28 % en 2002. La tendance à la hausse observée dans ce secteur depuis le début des années 2000 a été accélérée par la création du régime de l’auto-entrepreneur : en 2012, 47 % des créateurs qui ont opté pour ce régime dans l’industrie sont des femmes.

Hormis Mayotte, où elles représentent la moitié des créations d’EI, la part des créatrices dépasse le tiers et varie peu d’une région à l’autre.

Graphique 4 - Part des femmes dans les créations d’entreprises individuelles

Graphique 4 - Part des femmes dans les créations d’entreprises individuelles

Lecture : dans le secteur de l’enseignement, de la santé humaine et de l’action sociale, la part des femmes dans les créations d’entreprises individuelles s’élève à 60,5 % en 2012 après 56,8 % en 2002.

Champ : ensemble des activités marchandes non agricoles.

Source : Insee, Répertoire des entreprises et des établissements (Sirene).

Retour au sommaire

Encadré

Le nouveau statut d’entrepreneur individuel à responsabilité limitée

En 2012, 4 041 entreprises individuelles à responsabilité limitée (EIRL) ont été créées. Ce statut permet à l’entrepreneur de limiter l’étendue de sa responsabilité, en constituant un patrimoine d’affectation dédié à son activité professionnelle, sans créer de société. Alors qu’en 2011, un quart des 6 040 EIRL créées existaient déjà auparavant sous un autre statut, la quasi-totalité des EIRL créées en 2012 sont réellement nouvelles.

Retour au sommaire

Insee Première N° 1433 - janvier 2013

Téléchargement

Liens

Insee Première : Présentation de la collection et liste des numéros parus